Getty Images

Masters Rome : Rafael Nadal s'impose sans difficulté face à Denis Shapovalov (6-4, 6-1)

Nadal a mangé Shapovalov

Le 17/05/2018 à 17:22Mis à jour Le 17/05/2018 à 17:44

MASTERS 1000 ROME - Demi-finaliste à Madrid, Denis Shapovalov n'a pas fait le poids ce jeudi face à Rafael Nadal. L'Espagnol s'est qualifié sans mal pour les quarts de finale du tournoi italien en deux sets et 1h22 de jeu (6-4, 6-1). Il affrontera Fabio Fognini pour une place dans le dernier carré.

Denis Shapovalov avait remporté le premier round l'an passé au Canada. Rafael Nadal a égalisé ce jeudi en Italie. En huitième de finale du Masters 1000 de Rome, le Majorquin a balayé le jeune canadien de 19 ans en deux manches (6-4, 6-1) et 1h22 de jeu. Le numéro deux mondial, très appliqué au service, n'a perdu que cinq points derrière sa mise en jeu pour se hisser en quart de finale. Il y affrontera Fabio Fognini.

Sur sa surface fétiche, Rafael Nadal a rapidement éteint la fougue du jeune Denis Shapovalov. Dangereux dès le début de la rencontre, l'Espagnol n'a toutefois pas pu prendre la mise en jeu de son adversaire, solide au service. Huit balles de break sauvées par le Canadien, qui s'est accroché tant bien que mal. Mais comme souvent, Rafael Nadal a continué à pousser et pu breaker sur sa neuvième occasion, en profitant d'un revers dans le filet de Shapovalov.

5 points concédés au service

Le jeune joueur de 19 ans a coulé dans le deuxième set en perdant 8 points consécutifs pour se retrouver mené 2-0. Rafael Nadal a placé un coup d'accélérateur fatal à Denis Shapovalov, qui doit encore faire des progrès sur le plan mental. Le Canadien a complètement explosé et s'est fait breaker à trois reprises, la dernière fois pour donner la qualification à l'Espagnol. Ce dernier a été très solide au service, en ne concédant que cinq petits points sur l'ensemble de la partie.

Rafael Nadal retrouve donc les quarts de finale en terre romaine pour la 10e fois de suite, il avait perdu à ce stade de la compétition l'an passé. Le numéro deux mondial sera opposé à Fabio Fognini, toujours dangereux sur terre battue, encore plus devant son public. Une belle opposition qui pourrait donner au public du Foro Italico un match accroché. Préparez le pop-corn.

0
0