Getty Images

D'abord accroché, Nadal a fini par déborder Verdasco

D'abord accroché, Nadal a fini par déborder Verdasco

Le 17/05/2019 à 16:26Mis à jour Le 17/05/2019 à 19:32

MASTERS 1000 ROME - De nouveau intraitable après un petit quart d'heure de mise en route et un break contre lui d'entrée, Rafael Nadal s'est qualifié vendredi pour les demi-finales en écartant sèchement en deux manches son compatriote Fernando Verdasco (6-4, 6-0, en 1h39). Tenant du titre dans la capitale italienne, l'Espagnol affrontera le Grec Stefanos Tsitsipas samedi.

Rafael Nadal a plié pendant un set.. mais il n'a pas rompu. Très sérieusement bousculé par Fernando Verdasco, le n°2 mondial a laissé passer l'orage et finalement inversé la tendance pour renverser son compatriote (6-4, 6-0). Après un premier set de toute beauté, Verdasco n'avait plus d'essence dans le moteur et a rendu les armes rapidement. En demi-finale, Nadal affrontera le Grec Stefanos Tsitsipas, qui l'avait battu au même stade de la compétition à Madrid, il y a tout juste une semaine.

Jeudi, Fernando Verdasco avait survécu à un véritable marathon, bataillant près de cinq heures pour éliminer Dominic Thiem puis Karen Khachanov. Sans doute l'ombrageux Espagnol de 35 ans avait-il alors décidé de jouer son match d'aujourd'hui le plus relâché possible. Une tactique payante : le 38e mondial a pris un départ canon. Très agressif, il a renoncé à la folie de se lancer dans un long duel de fond de court avec Nadal. Préférant couper les trajectoires et venir au filet dès qu'il enfonçait la défense adverse, le Madrilène a breaké d’entrée, se procurant même une balle de 4-0.

Nadal a eu chaud

Sonné par la puissance adverse et en délicatesse avec son coup droit, Nadal a balbutié son tennis. Le Majorquin a tout de même tenu bon, profitant d'une petite baisse de régime adverse pour recoller au score. Mais Verdasco était bien le plus fort dans cette manche initiale. Toujours très agressif, le plus âgé des deux Espagnols a continué son travail de destruction pour déborder son cadet. A 4-4, il a mené 0-40... Rafael Nadal a alors eu la bonne idée de trouver d'excellentes zones au service pour écarter le danger. Et en bon chasseur prêt à bondir, le n°2 mondial a remporté le set juste derrière.

Vidéo - Verdasco a bousculé Nadal pendant un set avant de craquer : les temps forts

02:59

Presque un hold-up, tant son adversaire semblait alors le plus inspiré. Mais le tennis se compte aux points, et non pas sur des impressions. Verdasco, qui a semblé ressentir la fatigue de ses précédents combats, ne se remettra jamais de la perte du premier set. Commettant de plus en plus de fautes (23 sur l'ensemble du match, 13 pour Nadal), le Madrilène a vu les jeux défiler en sa défaveur. S'il a bien sorti plusieurs coups d'éclat pour offrir quelques dernières sueurs froides à son rival, son manque de réussite sur balles de break (1/9) a plombé définitivement ses chances. Nadal, boosté par son premier set gagné au finish, avait retrouvé suffisamment de vista et de précision en coup droit pour expédier la seconde manche et composter son billet pour les demies.

Difficile de tirer des enseignements de ce match pour le roi de la terre. Si le score est sévère, le Majorquin a plus que tremblé dans la première manche. Mais une fois de plus, et même en grande difficulté, Rafa a su trouver les ressources pour inverser la tendance. Son prochain match face à Stefanos Tsitsipas devrait fournir plus de réponses. Le Grec s'est qualifié pour le dernier carré sans jouer, bénéficiant du forfait de Roger Federer, touché à une jambe. Surtout, il est celui qui avait mis fin au parcours de Nadal, il y a tout juste une semaine à Madrid. La revanche italienne s'annonce pimentée.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0