AFP

A qui perd gagne, Tsonga a eu le dernier mot contre Zverev

A qui perd gagne, Tsonga a eu le dernier mot

Le 13/10/2016 à 09:43Mis à jour Le 13/10/2016 à 12:20

MASTERS 1000 SHANGHAI - Jo-Wilfried Tsonga s'est sorti du piège Alexander Zverev ce jeudi en 8e de finale. Vainqueur en trois sets (6-7, 6-2, 7-5) au terme d'un match où l'Allemand a laissé passer sa chance, le Français poursuit sa route à Shanghai où il affrontera en quart de finale Viktor Troiki ou Roberto Bautista.

Jusqu'ici, tout va bien. Jo-Wilfried Tsonga fait son petit bonhomme de chemin à Shanghai, pour son tournoi de reprise après un mois de coupure. Après deux succès encourageants contre Florian Mayer et Janko Tipsarevic, le Français passait un vrai test ce jeudi en 8e de finale contre Alexander Zverev. Un test concluant puisque Tsonga s'est imposé en trois sets (6-7, 6-2, 7-5), au terme d'un match plaisant et accroché - même si parfois décousu - dans lequel il est parvenu à renverser la vapeur dans la dernière manche après avoir été mené 4-1. Le genre de victoire qui devrait permettre au 13e mondial, finaliste à Shanghai l'an passé, de refaire le plein de confiance avant d'aborder les quarts de finale face à un adversaire qui sera largement à sa portée (Bautista ou Troicki).

Dans cette rencontre, Tsonga et Zverev se sont rendus coup pour coup (34 coups gagnants à 31 pour le Français, 33 fautes directes partout) mais c'est bien le prodige allemand, 21e mondial, qui a pris le meilleur départ pour mener 5-3 dans le premier set. Moment choisi par Tsonga pour monter en régime, pousser son adversaire à la faute et débreaker pour arracher un tie-break. Mais le Français, peut-être un peu déconcentré après être allé râler auprès de l'arbitre qui venait de lui refuser un challenge à 2-3 dans le jeu décisif, a finalement laissé échapper la manche (7-6 (4)).

Zverev craque, ses raquettes trinquent

Zverev s'est sans doute dit à ce moment là qu'il était bien parti pour épingler une nouvelle tête d'affiche à son récent tableau de chasse (Wawrinka, Cilic, Berdych et Thiem sont tous tombés contre l'Allemand ces dernières semaines) et s'est un peu relâché. A 2-1 pour Tsonga dans le 2e set, l'Allemand a tenté de ramener un smash du Français... et a trébuché sur un panneau placé devant la chaise du juge de ligne central. Touché à la cheville gauche (une grosse éraflure mais pas de torsion) et contraint de prendre un temps-mort médical pour soigner son bobo, Zverev a alors lâché prise et Tsonga en a profité pour dérouler : double break et deuxième manche en poche, 6-2.

A l'entame du 3e set, le Français a poursuivi son effort mais a manqué le coche pour breaker d'entrée, après deux double fautes de Zverev. Requinqué, l'Allemand n'a lui pas manqué de profiter des erreurs de Tsonga pour prendre les devants et mener 4-1. On pensait alors que la messe était dite. Mais c'était sans compter sur la combativité de Tsonga et la relative fébrilité de Zverev. Débreaké à 4-2 et une nouvelle fois repris, le 21e mondial n'allait pas s'en relever. Un dernier coup d'accélérateur à 5-5 permettait à Tsonga de réussir un break décisif. Au score, comme sur le moral de son jeune adversaire, qui fracassa deux raquettes au changement de côté. Avant de céder définitivement (7-5).

0
0