AFP

Roberto Bautista Agut crée l'exploit et sort Novak Djokovic en demie (et en deux petits sets) !

Bautista Agut a fait exploser le patron !

Le 15/10/2016 à 12:34Mis à jour Le 15/10/2016 à 13:47

MASTERS 1000 SHANGHAI - Novak Djokovic a été éliminé samedi par Roberto Bautista Agut en demie à Shanghai, en deux petits sets (6-4, 6-4). Poussif depuis le début du tournoi, le numéro un mondial n'a cette fois pas réussi à se sortir des griffes de l'Espagnol, auteur d'un grand match et qui disputera dimanche sa première finale en Masters 1000, après le plus beau succès de sa carrière.

Il a fracassé sa raquette, déchiré son t-shirt, crié sa frustration mais, cette fois, rien ne l'a sauvé. Après ses frayeurs de la veille contre Mischa Zverev, Novak Djokovic n'a pas pu éviter la chute face à un immense Roberto Bautista Agut, samedi en demi-finale du Masters 1000 de Shanghai (6-4, 6-4). Nerveux comme rarement et agacé par son niveau de jeu, le Serbe a offert un spectacle déroutant.

L'homme qui court après "sa joie intérieure de jouer" ne l'a apparemment pas retrouvée face à l'Espagnol qui ne l'avait jamais battu lors de leurs cinq précédents duels. Perdre aux portes de la finale n'a rien d'une humiliation, même si le numéro 1 mondial est habitué à mieux et était tenant du titre. La manière, elle, laisse songeur et montre un certain malaise chez le patron du circuit.

Quand il arrive à pratiquer son meilleur tennis, le niveau de jeu du Serbe est toujours aussi époustouflant. Il suffit de regarder le jeu où Bautista Agut a servi pour le match pour s'en convaincre. L'Espagnol a eu trois occasions pour conclure à 5-3 dans la 2e manche. Djokovic les a écartées sur trois coups magnifiques : un retour en revers long de ligne, un bel enchaînement derrière une amortie et un coup droit long de ligne qui a laissé son adversaire sur place. Mais le vainqueur de Roland-Garros 2016 a trop souvent alterné le meilleur avec le moyen, voire l'anonyme. Et comme en face son adversaire a été à la hauteur de l'enjeu, il n'a pas réussi à s'en sortir.

Raquette fracassée et polo déchiré

D'habitude si fort mentalement et capable de se remobiliser lors des points cruciaux, Djokovic a eu, comme depuis le début du tournoi, du mal à trouver de la constance. Une statistique l'illustre à merveille : le Serbe n'a converti que deux de ses neuf balles de break quand l'Espagnol en convertissait lui quatre sur cinq. Il avait l'avantage et avait une balle de break en fin de premier set ? Il a à ce moment-là raté un smash largement à sa portée. Rageant. D'autant plus que sur le jeu suivant, Bautista Agut a réalisé un lob délicieux qui lui permettait de s'offrir une balle de set (remportée) sur service adverse (6-4). En fracassant littéralement sa raquette sur le sol à ce moment-là du match, Djokovic a alors tenté d'évacuer une partie de sa frustration.

Mais ça ne lui a pas suffi à revenir dans la rencontre. En étant précis et opportuniste, Bautista Agut a conservé les commandes et a continué de pousser à bout le numéro 1 mondial. Sa main a tremblé au moment de conclure et Djokovic est allé chercher avec ses tripes et son mental hors du commun le service de son adversaire (5-4). Mais le Djokovic vainqueur de 12 tournois du Grand Chelem a disparu dès le jeu suivant. Il a concédé une ultime fois sa mise en jeu sur un coup venu d'ailleurs de l'Espagnol qui jouera face à Andy Murray ou Gilles Simon le match le plus important de sa carrière. Novak Djokovic, lui, est reparti tête basse après un dernier échange très vif avec l'arbitre de la rencontre. La tête sûrement pleine de doutes et de tiraillements qui viennent lui gâcher la fin d'une saison débutée comme dans un rêve.

Novak Djokovic à Shanghai

Novak Djokovic à ShanghaiAFP

0
0