Getty Images

Masters Shanghai - Les 5 stats qui prouvent que Novak Djokovic est redevenu surhumain

Les 5 stats qui prouvent que Djokovic est redevenu surhumain

Le 14/10/2018 à 13:24Mis à jour Le 15/10/2018 à 08:11

MASTERS 1000 SHANGHAI - Impressionnant tout au long de la semaine, Novak Djokovic a soulevé, dimanche, son 32e trophée en Masters 1000. Mais c’est surtout sa forme ascendante depuis Wimbledon qui fait de lui le probable futur numéro un mondial. La preuve en cinq stats.

18 victoires de rang, record de la saison…

C’est simple, personne n’a fait mieux que lui cette saison. Pas même Rafael Nadal ou Roger Federer, qui ont pourtant eu leurs temps forts respectifs en 2018. Depuis sa défaite surprise face à Stefanos Tsitsipas à Toronto, le Serbe n’a plus perdu. Mieux, il a enchaîné Cincinnati (6 victoires), l’US Open (7 victoires) et Shanghai (5 victoires) avec l’impression de monter en puissance. Ces 18 victoires de rang constituent donc un record cette saison.

Si l’on va plus loin, on peut s’apercevoir surtout que depuis Wimbledon, il a été inarrêtable. 28 matches et… 27 victoires. Et ce n’est pas avec le niveau affiché cette semaine en Chine que cela risque de s’arrêter.

… avec un 7/7 sur les Top 10

C’est peut-être la stat la plus représentative de la forme actuelle de "Nole". Avant Wimbledon, synonyme de renaissance pour lui, Djokovic affichait un bilan décevant face aux Top 10 en 2018. Une seule victoire pour trois revers infligés par Dominic Thiem (Monte-Carlo), Rafael Nadal (Rome) et Marin Cilic (Queens).

Depuis, c’est un sans-faute que le Serbe s’est offert. Sept matches, sept victoires face à Rafael Nadal (Wimbledon), Kevin Anderson (Wimbledon et Shanghaï), Marin Cilic (Cincinnati), Roger Federer (Cincinnati), Juan Martin Del Potro (US Open) et Alexander Zverev (Shanghai). Solide comme Djoko.

Novak Djokovic à Shanghaï

Novak Djokovic à ShanghaïGetty Images

0

Comme le nombre de break concédé cette semaine par le Serbe. Face à Borna Coric, Novak Djokovic a achevé une symphonie qui a enchanté la Chine tout au long de la semaine. C’est simple, le Serbe est devenu le troisième joueur à gagner un Masters 1000 sans céder un seul break. Seuls Roger Federer (Cincinnati 2012 et 2015) et Alexander Zverev (Madrid 2018) avaient réussi pareille prouesse auparavant. Conséquence logique ou presque, Djoko n’a lâché aucun set en route cette semaine. Forcément, ça aide pour gagner…

85%

L’amélioration avait été notable à Wimbledon où le service est souvent une arme fatale à savoir exploiter à fond. La tendance n’a fait que se confirmer cette semaine : si Djoko est redevenu imbattable, c’est parce que son service lui offre des garanties exceptionnelles. En délicatesse avec son coude et son nouveau geste en début de saison, le Djoker a retrouvé la bonne carburation.

Cette semaine, il a remporté 85% de points après son premier service (158/186). Et sa finale ne va pas à l’encontre de la tendance, bien au contraire. Avec un 29/32 réalisé sur ses premières balles, il a rendu la tâche impossible à Coric.

6890 points

Comme le nombre de points récupérés par Djoko sur Rafael Nadal depuis le 11 juin dernier et la victoire de l’Espagnol à Roland-Garros. À l’époque, "Rafa" trône au sommet du tennis mondial avec 8770 points tandis que Djokovic végète à la 21e place avec 1665 points. En l’espace de quatre mois, Djokovic a complètement refait son retard à la faveur de sa folle dynamique.

Lundi, il ne comptera plus que 215 points de retard sur l’Espagnol. Ses victoires en Grand Chelem et en Masters 1000 combinés à la deuxième partie de saison compliquée de Nadal ont renforcé la tendance. La place de numéro un mondial n’est plus très loin pour le Serbe. Le tout grâce à cette demi-saison complètement folle.

Novak Djokovic à Shanghaï
0
0