Getty Images

Medvedev met les points sur les i : l'attraction du circuit, c'est lui

Medvedev met les points sur les i : l'attraction du circuit, c'est lui

Le 13/10/2019 à 12:00Mis à jour Le 13/10/2019 à 13:16

MASTERS 1000 SHANGHAI - Daniil Medvedev est bien l'homme fort de la deuxième moitié de saison. Le Russe de 23 ans, qui disputait sa sixième finale de suite sur le circuit ATP ce dimanche en Chine, a battu Alexander Zverev en deux manches (6-4, 6-1). L'Allemand, qui menait 4-0 dans ses confrontations avec son rival du jour, ne s'est pas remis d'une fin de premier set catastrophique.

Daniil Medvedev est sur une autre planète en ce moment. Le Russe, qui disputait sa sixième finale consécutive sur le circuit dimanche à Shanghaï, a (encore) survolé les débats, réduisant à l’impuissance un Alexander Zverev pourtant retrouvé cette semaine. Le numéro 4 mondial n’a eu besoin que d’un peu plus d’une heure (1h13 précisément) pour imposer sa loi (6-4, 6-1) à son adversaire, s’octroyant ainsi son 7e titre en carrière et le deuxième consécutif en Masters 1000. Avec quatre trophées glanés en 2019, il fait désormais aussi bien que Novak Djokovic, Rafael Nadal et Dominic Thiem. Il déloge par la même occasion Roger Federer du podium à la Race.

Il transpire la confiance et la sérénité. Sa défaite cruelle en finale de l’US Open aurait pu l’abattre voici un mois, elle n’a fait que renforcer la trajectoire ascendante de Daniil Medvedev. Le Russe n’a plus perdu le moindre set depuis, et cette série en cours de 18 manches remportées lui a permis de garnir un peu plus son palmarès avec deux sacres supplémentaires chez lui à Saint-Pétersbourg et donc en Chine. Ce dimanche, sous le toit déployé à cause de la pluie, il a montré qu’il serait l’un des hommes à battre dans l’ultime ligne droite de la saison 2019, avec Paris-Bercy et le Masters de Londres en ligne de mire.

Un premier set disputé...

Dans cette finale, tout s’est joué dans un premier set beaucoup plus serré que le score ne le laisse supposer. Timide en tout début de match, trop loin de sa ligne de fond, Alexander Zverev a encaissé un break logique d’entrée. Mais l’Allemand, qui avait gagné tous ses duels précédents contre Medvedev (4-0), a immédiatement réagi, réenclenchant la marche avant et saisissant sa cinquième occasion pour débreaker et revenir à hauteur (3-3). Retrouvant sa première balle, opposant une belle résistance à l’échange, il a même semblé en mesure de prendre l’avantage mais ses démons l’ont rattrapé.

A 5-4 contre lui, et 30/30 sur son service, Zverev a totalement craqué avec deux doubles fautes d’affilée pour offrir le premier set à son adversaire. Et le pire n’était même pas encore arrivé pour lui. En début de second acte, le numéro 6 mondial a totalement caviardé une mise en jeu pourtant bien engagée (il menait 40/0), laissant s’échapper un adversaire qui n’en demandait pas tant. Le scénario n’a fait que renforcer la confiance déjà immense de Medvedev qui s’est alors totalement relâché pour enchaîner sept jeux en tout de 4-4 dans la manche inaugurale à 6-4, 5-0.

Vidéo - Alerte craquage : deux doubles fautes de rang et Zverev a offert le 1er set à Medvedev

01:07

... puis Zverev a craqué

Infranchissable comme à son habitude, le Russe a fait le mur quand il le fallait, remportant les deux tiers des échanges de plus de 9 frappes (16-8). Mais il a aussi et surtout affirmé sa domination dans le deuxième set, s’imposant dans la filière courte (32-23 dans les rallyes de moins de 5 coups). En totale maîtrise, il a joué quelques services-volées avec succès pour surprendre un Zverev incapable de réagir et montrant à nouveau des failles mentales importantes. Medvedev n’a ainsi même pas eu à servir un pourcentage de premières balles très élevé (58 %) pour affirmer sa supériorité.

Très bon perdant lors de la remise des trophées, Zverev a souhaité à son bourreau de prolonger sa série impressionnante de finales consécutives. Trop tendu par l’événement, l’Allemand a toutefois profité de sa semaine pour reprendre une bonne dose de confiance et se replacer idéalement (7e à la Race) dans la quête d’une qualification pour Londres. De son côté, Medvedev sera l’épouvantail de la fin de saison.

Vidéo - À l'inverse de Zverev, Medvedev était infaillible : les temps forts de la finale

03:01
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0