Getty Images

Federer, une rentrée sans forcer

Federer, une rentrée sans forcer

Le 08/10/2019 à 14:07Mis à jour Le 08/10/2019 à 15:17

MASTERS 1000 SHANGHAI - Pour son premier match en compétition officielle depuis l'US Open, Roger Federer s'est imposé en deux sets (6-2, 7-6) et 1h24 face à Albert Ramos Vinolas. Le Suisse a dû batailler pour éviter de s'embarquer dans une troisième manche. Il affrontera Goffin ou Kukushkin en huitièmes de finale.

Cette fois, Roger Federer ne s’est pas fait piéger. Quatre ans après avoir été surpris par Albert Ramos Vinolas dans les mêmes circonstances à Shanghaï, le numéro 3 mondial a pris sa revanche mardi contre l’Espagnol, 46e joueur mondial. Il l’a ainsi emporté en deux manches (6-2, 7-6) et 1h24 de jeu, au cours d’un match plutôt bien maîtrisé, surtout sur son engagement. S’il veut rallier les quarts de finale, le Suisse devra toutefois hausser le ton vraisemblablement contre un David Goffin (opposé à Mikhail Kukushkin au 2e tour) en forme et vainqueur facile de Richard Gasquet (6-2, 6-3) un peu plus tôt.

Si elle n’a pas été menée de main de maître, Roger Federer se satisfera de sa rentrée. Pour son premier match sur le circuit (même si la Laver Cup figure désormais au calendrier ATP) depuis sa sortie en quart de finale de l’US Open, il a plutôt bien retrouvé ses marques contre un adversaire dont le jeu ne lui sied pas vraiment. Gaucher et bon contreur en fond de court, Albert Ramos Vinolas a donné du fil à retordre au Bâlois dans un second set indécis mais au terme duquel ce dernier a su placer un coup d’accélérateur décisif.

Déjà bien réglé au service

Pourtant, Federer a déroulé dans la manche inaugurale où il s’est montré très autoritaire sur son service. Il a commencé la partie par trois jeux blancs consécutifs sur sa mise en jeu. En face, Ramos Vinolas a été constamment mis sous pression et a cédé à 2-2, laissant son adversaire s’envoler par la suite pour virer logiquement en tête (6-2). Après en avoir marqué 13 d’affilée, le Suisse n’a ainsi perdu que deux points sur sa mise en jeu, en tout et pour tout dans ce premier set.

Très à l’aise en revers à l’échange et bien en jambes, Federer semblait alors se diriger vers une victoire tranquille et une entrée en matière sans histoire. C’était sans compter la détermination adverse : conscient qu’il avait déjà réussi l’exploit en 2015, Ramos Vinolas s’est accroché et n’a plus été mis en danger sur son service. S’il ne s’est pas procuré la moindre balle de break, l’Espagnol est parvenu à installer le numéro 3 mondial dans un faux rythme et il a même mené 4-1 dans le jeu décisif du second set.

Mais l’homme aux vingt titres du Grand Chelem a eu un sursaut salvateur et a remis la marche avant pour conclure l’affaire en deux sets. Plus agressif dans les derniers points du tie-break, il est allé chercher la victoire au filet, tout un symbole. De quoi peut-être se lancer pleinement dans ce tournoi, car au tour suivant, toute baisse de régime pourrait coûter cher s'il joue Goffin, demi-finaliste la semaine dernière à Tokyo. Large vainqueur du Belge à Flushing Meadows, le Suisse tentera sûrement de s’inspirer de cette performance pour aller plus loin.

Vidéo - Un set expédié puis un tie-break pour se qualifier : Federer n'a pas raté sa reprise

02:55
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0