Reuters

Murray persiste et signe

Murray persiste et signe
Par Eurosport

Le 15/08/2010 à 18:20Mis à jour Le 16/08/2010 à 12:27

Andy Murray a battu Roger Federer en finale du Masters 1000 de Toronto 7-5, 7-5 pour soulever son 15e titre ATP en carrière. L'Ecossais, N.4 mondial et tenant du titre au Canada, remporte son 5e Masters après 2h04 de match interrompu par la pluie. Le Suisse se consolera en étant N.2 mondial, lundi.

MASTERS TORONTO - Finale

Andy Murray (GBR/N.4) bat Roger Federer (SUI/N.3) 7-5, 7-5 en 2h04

Après Rafael Nadal, Roger Federer. Andy Murray n'a pas volé sa victoire à Toronto dimanche. Solide tout au long de la semaine dans ce tournoi qui lui sourit pour la 2e année de suite, l'Ecossais a été fidèle à lui même en finale face au Suisse qui jouait pour un 17e titre en Masters : agressif et concentré. Pourtant, jouer RF à ce stade de la compétition n'a jamais été une partie de plaisir pour lui. Les trois fois précédentes se sont soldées par trois désillusions, dont deux en finale de Grand Chelem : l'US Open en 2008 et récemment à l'Open d'Australie 2010 en janvier. Mais cette année sur ciment, la donne a changé.

Il avait déjà démontré la veille qu'il était le patron sur dur en dominant coup sur coup un David Nalbandian en pleine bourre et un Rafael Nadal qui tarde à retrouver son niveau printanier. Finalement, Murray n'a fait que confirmer cela face à Federer. Pourtant, la pluie a failli en décider autrement. Pendant deux heures, le temps a mis cette rencontre entre parenthèse, avant de redonner des ailes à l'Helvète mal en point avant l'interruption (5-7, 1-2). C'était sans compter sur l'abnégation de Murray qui ne se laissait pas impressionner par le regain de forme de son adversaire.

"Je me sens plus libéré"

"C'est tellement dur de conclure un match contre Roger, a-t-il déclaré à l'issue du match. Les conditions étaient incroyablement difficiles pour nous deux. C'est génial de gagner ce tournoi mais ça l'est tout autant de battre Roger et Rafa dans la même semaine, a souligné l'Ecossais, vainqueur de 5 Masters en 6 finales. Je n'ai pas perdu un set contre eux, c'est vraiment ce qui me fait le plus plaisir. Je me sens plus libéré, je suis agressif sur mes coups mais relâché sur le court, a-t-il ajouté. Je suis incroyablement content et soulagé de gagner ce tournoi mais je ne veux pas m'emballer."

Après trois défaites de rang dans ses face-à-face face au Suisse, Andy Murray est devenu le 5e joueur à battre l'ex-N.1 mondial et Rafael Nadal dans un même tournoi. Le dernier à avoir accompli cette performance était Nikolay Davydenko, au mois de janvier à Doha, Juan Martin Del Potro, Novak Djokovic et David Nalbandian sont les autres joueurs ayant signé cette performance. Une liste de noms où il ne manquait plus que Murray, présent dans le Top 5 mondial depuis deux ans. Lui l'a réalisé sans perdre le moindre set. Mieux encore, il devient le 4e joueur de l'ère Open à conserver la Rogers Cup et succède à Andre Agassi, dernier à avoir réussi un doublé au Canada en 1994 et 1995, après John McEnroe et Ivan Lendl.

Pour sa 4e finale en 2010, Federer s'incline pour la 3e fois après deux précédentes défaites en finale de Halle et Madrid, pour la 11e fois en finale de Masters. "J'ai eu un super parcours cette semaine, qui aurait pu se terminer plus tôt, a commenté le Suisse qui était suivi par Paul Annacone cette semaine. Je suis satisfait de la manière dont je joue". Federer, qui repassera N.2 mondial la semaine prochaine, sera à Cincinnati pour défendre son titre. Et, pourquoi pas, répondre à Murray comme il l'avait fait l'an passé après une défaite à Indian Wells...

0
0