AFP

Miami: Novak Djokovic surpris en 8e par Tommy Haas

Cette fois, l'Haas plus fort que le Djoker
Par Eurosport

Le 27/03/2013 à 08:25Mis à jour Le 27/03/2013 à 09:00

Novak Djokovic a été éliminé par l'Allemand Tommy Haas, 34 ans, en 8e de finale du Masters de Miami (6-2, 6-4). C'est la deuxième défaite du Serbe en 2013.

C'est un petit exploit que Tommy Haas a réalisé cette nuit à Miami. En infligeant à Novak Djokovic sa deuxième défaite de la saison (6-2, 6-4) en 8e de finale, l'Allemand de 34 ans est devenu le joueur le plus âgé à dominer un n°1 mondial sur les trente dernières années. Le Serbe de 25 ans restait pourtant sur une série de treize victoires consécutives dans le tournoi qu'il a remporté en 2007, 2011 et 2012. Mais une semaine après son revers face à Juan Martin Del Potro en demi-finale à Indian Wells, il n'est pas parvenu à s'adapter à des conditions particulières (nuit inhabituellement fraîche avec 13° à la fin du match et du vent), contrairement à son adversaire. "Novak m'a ouvert la porte", a également reconnu Haas, conscient des cadeaux offerts par le Serbe (36 fautes directes, dont 23 du côté coup droit).

Reuters

Haas: "Gilles est un mur, il renvoie tout"

En face, Novak Djokovic n'a pas cherché d'excuse à sa contre-performance. "J'ai fait mon plus mauvais match depuis bien longtemps", a dit le Serbe dont c'est le deuxième revers en moins de dix jours, alors qu'il restait sur une série de 22 succès depuis novembre. Je ne me sentais pas bien sur le court, les conditions de jeu étaient très différentes que lors de mes matches précédents, la balle ne rebondissait presque pas et il faisait très froid. Je n'ai pas trouvé la solution pour revenir dans le match. Il aurait fallu que je fasse beaucoup moins de fautes directes pour battre un joueur de qualité comme Tommy, a-t-il ajouté. Il a joué très intelligemment, a bien utilisé son service et a très bien bougé. Il y a des jours où rien ne te sourit, c'était un de ces jours-là. Mais le mérite revient à lui de m'avoir fait jouer aussi mal."

En quart de finale, Haas se frottera à Gilles Simon, vainqueur du Serbe Janko Tipsarevic. Ce qui ne sera pas forcément plus simple selon lui. "Gilles est un mur, il renvoie tout, explique Haas. Il est aussi fin tacticien et il se déplace très bien, il trouve une façon de rester dans l'échange. On ne parle pas trop de lui ou on ne le voit pas trop dans le tableau mais il est toujours là, dans le Top 20 ou dans le Top 10." Le Français avait lui aussi lancé sa dose de compliments envers l'Allemand, avant même de connaître son résultat face à Djokovic. "Je l'ai vu faire un très bon match contre Dolgopolov (au 3e tour), il a bien joué comme ça faisait longtemps que je n'avais pas vu quelqu'un bien jouer. Il bougeait très bien et passait très bien de la défense à l'attaque". Le vainqueur de cette rencontre jouera sa place en finale face à l'Espagnol David Ferrer ou l'Autrichien Jürgen Melzer.

0
0