MS MONTE-CARLO - Demi-finales
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Nikolay Davydenko (RUS/N.4) 6-3, 6-2.
Prochain adversaire: Federer.
Et de quatre ! Triple tenant du titre sur le Rocher, Rafael Nadal, numéro 2 mondial, s'est qualifié pour sa quatrième finale en cinq participations à Monte-Carlo. Si le score est sévère, la rencontre n'a pas été de tout repos pour le Majorquin. Après un premier set où il a pu compter sur ses mises en jeu (aucune balle de break à sauver) et sur les fautes du Russe (18 contre 3 points gagnants), obligé de trop en faire pour rester au contact, l'Espagnol a dû serrer le jeu.
MS Monte-Carlo
Federer: "Je l'ai bousculé"
28/04/2008 À 10:00
Malmené dans l'échange par un adversaire frappant sans retenue, principalement en revers, Nadal, repoussé très loin derrière sa ligne de fond, avait plus de mal à dicter le jeu avec son grand coup droit lifté. A la peine sur son service, sa science du jeu sur terre lui permettait néanmoins de mieux gérer les points importants (un break concédé contre trois). Il prend sa revanche sur le Russe après sa défaite en finale de Miami fin mars.
La tactique était simple : "J'ai essayé de prendre le contrôle des échanges avec mon coup droit, et quand c'était lui qui était à l'attaque, de ramener le plus de balles possibles". "Après avoir gagné 6-3, 6-2 contre le quatrième mondial, j'ai de quoi être satisfait non ?", a dit le Majorquin, en quête d'un quadruplé en Principauté qui serait une première dans le tennis moderne.
Roger Federer (SUI/N.1) bat Novak Djokovic (SRB/N.4) 6-3, 3-2, abandon.
Rafael Nadal retrouvera donc Roger Federer pour la troisième fois en finale. Novak Djokovic n'a pas réussi là où David Nalbandian et Ramirez-Hidalgo ont échoué cette semaine. Le Serbe avait pourtant tout pour stopper le Suisse. Il l'a prouvé en début de rencontre en imposant un duel intense dès les premières balles. Federer l'a accepté volontiers, signe que les problèmes physiques sont derrière lui. Des points spectaculaires, comme ce passing de coup droit de Djokovic sur un smash de Federer, et peu de fautes directes, c'est un match au sommet. Et puis, il y a les trois premières balles de break du match.
A 2-2, Djokovic profite des secondes balles du Suisse pour obtenir des balles de break. A 15/40, puis sur un avantage dehors, il force pourtant ses coups et commet des erreurs qui dénotent en ce édbut de partie. Pire, quand il perd son engagement deux jeux plus tard, on sent qu'il décroche physiquement. Il cherche sa respiration (opéré d'une cloison nasale il y a plus d'un an, il connait encore des problèmes pour trouver son souffle pendant les matches). La tension était trop forte, et elle a eu raison des nerfs du N.3 mondial. "Extrêmement faible. Je ne me sens pas bien depuis trois jours" , selon ses propres mots , il n'a pas été capable de surmonter la déception des occasions manquées. A 5-3, il n'a plus joué que par à-coups, débreakant à 6-3, 2-2 pour mieux abdiquer à 3-2 sur le deuxième break de Federer.
Cette défaite n'est pas sans rassurer le N.1 mondial. Malgré un début de saison hésitant, il a su répondre sans fléchir à un très bon Nalbandian et à un excellent Djokovic (pendant cinq jeux seulement, c'est vrai). Qu'il fasse suffisamment peur au N.3 mondial au point de pousser ce dernier à "exploser" physiquement et mentalement, c'est peut-être bon signe. Il semble capable de défier Nadal dans les meilleures conditions en finale. Cette saison, aux résultats si contradictoires, nous réserve encore de nombreuses surprises.
MS Monte-Carlo
Nadal: "Ne pas prendre 6-0"
27/04/2008 À 18:52
MS Monte-Carlo
Nadal dans l'histoire
27/04/2008 À 17:16