MASTERS SERIES DE PARIS-BERCY - Demi-finales

David Nalbandian (ARG) bat Richard Gasquet (FRA/N.10) 6-2, 6-4
Prochain adversaire: Nadal
> Le film du match

MS Paris-Bercy
Irrésistible Nalbandian
04/11/2007 À 18:45

Seule la victoire est belle. Pour ces demi-finales, on ne retiendra que la défaite de Marcos Baghdatis face à Rafael Nadal. Celle-ci a eu comme effet direct d'assurer la qualification de Richard Gasquet en Masters Cup. Une consécration pour le jeune Français qui aura réussi une très belle saison, avec comme points d'orgue une demi-finale à Wimbledon, un titre à Bombay, son cinquième en carrière, et cette demi-finale à Paris-Bercy. Son meilleur résultat en Masters Series cette saison qui lui ouvre la voie vers Shanghai où il disputera pour la première fois de sa carrière la Masters Cup parmi les huit meilleurs joueurs mondiaux.

Si sa victoire en quart de finale face à Andy Murray a été primordiale pour y parvenir, bien que peu académique, sa défaite en demi-finale face à David Nalbandian restera encore moins dans les mémoires. Soulagé de la défaite de Baghdatis face à Nadal, le Français est arrivé relâché sur le court central du POPB, sans doute un peu trop, l'émotion de sa qualification prenant le pas sur une finale à Paris. L'esprit et le bras légers, Gasquet a été surclassé par un Nalbandian qui n'aura laissé aucune chance au Tricolore de jouer sa seconde finale de Masters Series en carrière, après Hambourg en 2005.

"Nerveusement marqué"

C'est donc en une heure de jeu que l'Argentin s'est qualifié pour sa seconde finale de Masters Series d'affilée, lui qui reste sur une victoire au MS Madrid face à Roger Federer, à nouveau tombé sous les coups de l'ex-N.3 mondial à Paris deux tours plus tôt. Richard Gasquet n'a pas refusé le combat physique que lui a infligé l'Argentin, mais a avoué qu'il était "nerveusement marqué" après son match couperet de la veille. Et on le comprend. Mené 2-6, 2-5, le Français a bien tenté de mettre le feu en lâchant quelques coups fumants, sans parvenir à inverser la vapeur.

"Franchement, j'étais très heureux en rentrant sur le court , avouait Gasquet après le match. J'avais regardé le match Baghdatis-Nadal à la télé avant et la défaite de Marcos m'a soulagé... J'ai vraiment essayé de tout donner à la fin, sachant que je n'avais quasiment plus rien à perdre. Mais j'avoue que si je revenais à 5-5 dans le deuxième set, cela aurait été un vrai hold up. Tennistiquement, Nalbandian était bien au-dessus de moi sur ce match et même à 100%, je n'étais pas sûr de pouvoir le battre."

La tête ailleurs mais le coeur regonflé à bloc, c'est rassuré que le N.1 français succédera à Sébastien Grosjean, dernier représentant tricolore à avoir disputé une Masters Cup en 2001, à défaut d'être son successeur à Paris-Bercy. Richard a toutefois avoué qu'il passerait un coup de fil à Yannick Noah avant de prendre l'avion pour la Chine. Histoire de ne pas passer à côté de ce privilège comme quatre autres compatriotes: Forget, Leconte, Grosjean... et Noah.

Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Marcos Baghdatis (CHY) 4-6, 6-4, 6-3
Prochain adversaire: Nalbandian
> Le film du match

Marcos Baghdatis, après le match : "Le Masters ? Honnêtement je m'en fous! J'ai envie de partir en vacances. Et Richard (Gasquet) le mérite, il a un grand talent. Mais c'est dur de perdre un match où on a un set et un break d'avance et que tout semble sous contrôle. Mais respect total à Nadal. Il est incroyable, il ne lâche pas un point, est toujours à 500%. Mais je suis très content de ma semaine. Il faut que je continue comme ça à jouer les Federer, Nadal ou Djokovic, c'est comme ça qu'on progresse. Je voudrais remercier le public aussi. Avoir 15 000 personnes qui crient "Marcos, Marcos", c'est fabuleux. J'ai vécu de grandes émotions aujourd'hui. C'est pour vivre des moments comme ça qu'on joue tous au tennis."

MS Paris-Bercy
Gasquet: "Que du plaisir"
04/11/2007 À 17:00
MS Paris-Bercy
Doublé de Nalbandian
04/11/2007 À 16:53