AFP

Tsonga au bout de lui-même

Tsonga au bout de lui-même
Par Eurosport

Le 01/11/2008 à 09:00Mis à jour

Jo-Wilfried Tsonga a eu besoin de quatre balles de match pour éliminer Andy Roddick et se qualifier pour les demi-finales de Bercy (5-7, 6-4, 7-6(5)). Le bonheur des uns fait le malheur des autres : Gilles Simon, en raison de ce résultat, peut dire adieu

MS PARIS-BERCY - QUART DE FINALE

On n'arrête plus Tsonga ! Au terme d'une rencontre de grande classe et bourrée de suspense, les spectateurs du POB ont pu chavirer de bonheur sur la quatrième et dernière balle de match convertie par Jo-Wilfried Tsonga, impressionnant de sérénité dans le troisième et dernier set conclu au tie-break décisif. Rien que ça.

Comme chez lui à Bercy, le Manceau a une nouvelle fois fait le showman, passant dans tous les états avant de se qualifier pour les demi-finales du tournoi au bout de 2h48 de jeu intense. Et pourtant, le déroulement du premier set, perdu par Tsonga (5-7), ne donnait pas cher de la peau du dernier tricolore encore en lice à Bercy. D'autant que Roddick, impitoyable sur son service, semblait vraiment intouchable dans ce quart de finale.

Masters Cup : Simon pas qualifié

Mais c'était très certainement sous-estimer le Français que de penser qu'il ne pouvait pas revenir dans la partie. Car après une entame médiocre et un seul point marqué sur les deux premiers jeux, Tsonga sonnait enfin la charge dans le deuxième set, sauvant pas moins de six balles de break avant de mettre l'Américain en rage (6-4). Le tournant du match. Dépassé, Roddick se refaisait malgré tout une santé dès le 3e et dernier set, s'offrant même un break d'avance, avant que le Manceau ne l'efface immédiatement.

Euphorique, l'élève d'Eric Winogradsky poussait l'enjeu jusqu'au tie-break décisif et se détachait rapidement pour mener 6-2, soit quatre balles de match en sa faveur. Malgré les trois premières perdues, de très peu, "Jo" ne laissait pas passer la dernière, déposant une superbe volée amortie de coup droit qui lui ouvrait ainsi les portes de la demi-finale de Bercy, pour la première fois de sa carrière, face à James Blake. Indirectement, ces nouvelles sont mauvaises pour Gilles Simon qui, éliminé en 8e de finale par Roddick, peut désormais dire adieu à la Master Cup de Shangai. Car le numéro 1 français devait espérer que ni Tsonga, ni Blake n'atteignent la finale du tournoi. C'est raté.

0
0