Eurosport

Open d'Australie: Novak Djokovic impressionne contre Fabio Fognini

Djokovic répond à Nadal du tac au tac
Par Eurosport

Le 19/01/2014 à 07:24Mis à jour Le 19/01/2014 à 13:36

24 heures après la démonstration de Rafael Nadal contre Monfils, Novak Djokovic a haussé le ton à son tour en balayant Fabio Fognini en trois sets dimanche.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Dans le duel à distance qu'il livre à Rafael Nadal en attendant une possible finale face à l'Espagnol, Novak Djokovic a offert une réplique impressionnante dimanche à Melbourne. La veille, Nadal avait marqué les esprits en laminant Gaël Monfils dans ce qui était considéré comme un test. Face à Fabio Fognini, Djokovic s'est montré au moins aussi impressionnant que son grand rival. Il n'a laissé que cinq jeux à son adversaire pour se hisser en quart de finale, son 19e de suite en Grand Chelem.

Toujours fantasque, Fognini a fait rire le public avec ses facéties mais il n'a jamais été en mesure de livrer une opposition digne de ce nom au triple tenant du titre. "Parfois, j'avais envie de rire à ses blagues mais il faut aussi rester concentré parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer", a expliqué Djokovic au micro de Jim Courier après sa victoire expéditive en 1h33. Le plus dur pour lui fut effectivement de rester en permanence focalisé sur son jeu dans un match très décousu du fait de l'attitude déconcertante de son adversaire.

Le voilà donc en quarts de finale sans avoir perdu le moindre set et en ayant économisé un maximum d'énergie. Il y a un an, son huitième de finale s'était avéré autrement plus difficile puisqu'il avait dû batailler cinq sets et cinq heures contre Stanislas Wawrinka avant de s'imposer 12-10 au dernier set. Novak Djokovic retrouvera ce même Wawrinka, qui s'est défait en trois sets de l'Espagnol Tommy Robredo (6-3, 7-6, 7-6). Un match que tout Melbourne a envie de revoir et qui pourrait contraindre le numéro deux mondial à franchir quelques paliers en termes d'intensité. En attendant, tout va bien pour lui après cette 28e victoire de rang.

0
0