OPEN D'AUSTRALIE - Demi-finale dames
Ana Ivanovic (SER/N.4) bat Daniela Hantuchova (SLQ/N.9) 0-6, 6-3, 6-4
Prochaine adversaire: Sharapova
Ana Ivanovic remerciera son ange gardien. La Serbe a réussi à se qualifier pour la finale de l'Open d'Australie, la seconde finale de Grand Chelem après celle jouée - et perdue - à Roland-Garros en 2007 face à Justine Henin. Tout cela à tout jutse 20 ans. Une sacrée performance pour Ivanovic qui a bien failli subir la loi de Daniela Hantuchova en demi-finale.
Open d'Australie
Un record pour les Bleus
20/01/2009 À 11:38
La Slovaque, qui a réalisé son plus beau parcours en Grand Chelem en carrière cette saison à Melbourne, a eu un parcours sans faute depuis le début du tournoi. La tête de série N.9 a soigneusement évité les joueuses mieux classées qu'elle tout au long de la quinzaine, échappant à un affrontement face à Chakvetadze et Kuznetsova, tombées au 3e tour. Jouant pour sa première finale en Grand Chelem en carrière, c'est bien elle qui dictait son jeu d'entrée de partie.
Ivanovic : "Frustrant"
Un début de match qui se révélait catastrophique pour Ivanovic qui encaissait un sévère 6-0 en 25 minutes de jeu, la faute à 9 points inscrist sur 35 joués et à un service qui ne passait que 42% de premières balles. En face, Hantuchova enchaînait les points sur son premier service où elle culminait à 100% de réussite. "C'était frustrant car je ne réussissais rien et elle jouait vraiment bien" , reconnut Ivanovic à la fin du match au micro du speaker australien venu à son encontre sur le court. J'ai essayé de rester dans le match. Sans vous j'aurais déjà réservé mon billet de retour."
Et pour cause. La deuxième manche ne s'annonçait pas mieux réussie pour la Serbe breakée d'entrée de set. La messe semblait dite pour la jeune Serbe? Pas de tout. Contrairement à sa finale de Roland-Garros où elle n'avait pas su réagir face à la démonstration de Henin, vainqueur 6-1, 6-2, Ivanovic trouvait du répondant. Tout d'abord en retour (42% de réussite, contre 27% en première manche), puis au service où les erreurs accumulées ont laissé place à plus de punch. Sa réaction ne faisait pas attendre sur le tableau d'affichage : elle revenait ainsi à un set partout en marquant six jeux sur les sept suivants.
Erreur d'arbitrage
La dernière manche s'annonçait chaude. Daniela Hantuchova ratait une balle de break à 2-2 et laissait passer sa chance d'en finir. En perte de vitesse, la Slovaque perdait en lucidité et en précision. Ivanovic contestait une attaque trop longue de la Slovaque, finalement jugée bonne avec le hawk-eye. Mais le juge de chaise avait redonné le point à rejouer avant le challenge. Ce qui est apparu comme une erreur d'arbitrage au premier abord, n'était qu'un aléas de plus de cette intense partie.
Daniela Hantuchova ratait la volée suivante et offrait le break à son adversaire, qui ne manquait pas de conclure le match sur sa mise en jeu. Ana Ivanovic, revenue de nulle part, rejouera sa chance face à Maria Sharapova, finaliste pour la seconde fois d'affilée à Melbourne. Si la Slovaque manquait sans doute d'expérience dans ces moments-là, ce ne sera pas la même histoire avec la Russe, qui jouera pour décrocher son troisième titre du Grand Chelem.
En conférence de presse, amère, Daniela Hantuchova accusa Ana Ivanovic d'avoir tenté de la déconcentrer en faisant du bruit en frottant ses chaussures sur le sol au moment où elle servait. " C'est injuste. Ça déconcentre le serveur. C'est ridicule. Ça m'a vraiment surprise." La Slovaque a dit s'être ainsi plainte "dès le premier ou le deuxième jeu de service" auprès de l'arbitre, qui n'aurait rien fait pour arrêter la Serbe... Dans sa bulle, Ana Ivanovic est déjà loin de toute polémique.
Open d'Australie
Chardy en pleine nuit
20/01/2009 À 10:30
Open d'Australie
Nadal cherche le bon rythme
17/01/2009 À 12:15