Reuters

Jankovic, c'est passé juste

Jankovic, c'est passé juste
Par Eurosport

Le 14/01/2008 à 09:31Mis à jour

Jelena Jankovic a été poussée dans ses derniers retranchements par Tamira Paszek au 1er tour de l'Open d'Australie. La Serbe, tête de série N.3, a sauvé des balles de match avant de s'imposer 12-10 dans la troisième et dernière manche.

OPEN D'AUSTRALIE - Première journée

LE MATCH DU JOUR

"Je n'ai pas bien joué aujourd'hui, je n'arrivais pas à trouver mon rythme et mon adversaire était solide. Elle m'a fait travailler dur", expliquait Jelena Jankovic à la fin de son terrible premier tour. De cette déclaration lucie, nous retenons le compliment lancé à Tamira Paszek. L'Autrichienne n'a, en effet, que 17 ans, et vient de prouver dès ce premier match de Grand Chelem de l'année, qu'elle sera une figure à suivre cette saison. La Serbe a admis avoir eu un peu de chance dans les moments décisifs. Elle sait maîtriser ces matches délicats. L'année dernière, elle a déjà connu cette situation (être menée d'un set) dans trois Grand Chelem, sauf l'Open d'Australie.

Cette fois-ci, Jankovic a aussi sauvé trois balles de match dans la dernière manche. Menée 1-4 avec deux services de retard, elle a vu son adversaire servir pour le match à 4-5. Mais elle a tenu dans un final éprouvant, les deux joueuses ayant été soignées sur le court. Réputée pour sa combativité, la Serbe a également avoué qu'elle priait pendant le match : "Je ne voulais pas revenir à la maison, cela m'a motivé. Et je n'ai jamais abandonné. Dieu était de mon côté aujourd'hui." Jelena, qui a subi une opération chirurgicale au nez pendant l'intersaison, n'est pas encore au sommet de sa forme. Mentalement, elle vient pourtant de franchir une épreuve qui pourrait lui servir dans la suite du tournoi.

0
0