AFP

Open d'Australie 2013: Jérémy Chardy élimine Juan Martin del Potro en cinq sets

Chardy, quel exploit !
Par Eurosport

Le 19/01/2013 à 07:20Mis à jour Le 19/01/2013 à 08:00

Jérémy Chardy a signé la première grosse sensation de l'Open d'Australie en battant Juan Martin Del Potro en cinq sets (6-3, 6-3, 6-7, 3-6, 6-3) et 3h45 de jeu. Le Palois a livré un match magnifique.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Jusqu’ici, l’Open d’Australie se trainait gentiment. Victoire des ténors, souvent très tranquillement, pas de très gros match à se mettre sous la dent, une sorte de ronron pas désagréable mais un peu lancinant. Comme si le tournait attendait encore de véritablement démarrer. Samedi, Melbourne a vécu sa première grosse sensation de l’édition 2013. On la doit à un Français. Jérémy Chardy, qui n’avait jamais passé le deuxième tour en Australie, a sorti un des grands favoris du tableau masculin, Juan Martin Del Potro. Le plus bel exploit d’une carrière d’abord prometteuse, puis totalement à l’arrêt, avant d’avoir redécollé l’an dernier. Mais jamais Chardy n'était monté aussi haut.

Cette victoire, le Palois a bien failli la signer en trois sets, ce qui eut été une plus énorme surprise encore. Après avoir remporté les deux premiers sets (6-3, 6-3), il est passé à deux points de la victoire dans le douzième jeu de la troisième manche. A 6-5 en sa faveur et 30-30 sur le service de Del Potro, Chardy pouvait presque effleurer la victoire. Mais deux points, dans ce contexte, dans un tel tournoi, face à un tel adversaire, c’est à la fois un tout petit pas et un interminable voyage. Là, on a retrouvé le vainqueur de l’US Open 2009. Serrant le jeu, Del Potro a finalement remporté son jeu de service puis, dans la foulée, le tie-break (7-3), au cours duquel il a constamment mené. On pouvait alors penser que Chardy venait de laisser filer sa chance pour de bon. Une impression confirmée lorsque le Français a concédé un break fatal à 4-3 dans le quatrième set.

78 coups gagnants

Tout désignait alors Del Potro comme le futur vainqueur de ce match. Le cursus des deux hommes dans ce type de combat. Le scenario de la rencontre, dur à digérer pour le Béarnais. L’ascendant physique et psychologique de l’Argentin à l’entame de la manche finale. D’ailleurs, Chardy n’a tenu ses quatre premiers jeux de service que sur le fil, écartant plusieurs balles de break. A l’inverse, il se montrait incapable de faire jouer l’Argentin sur sa mise en jeu. Les jeux de service de Del Potro ont défilé beaucoup plus vite que ceux de Chardy. On pensait ce dernier en sursis. Puis, à 4-3 en faveur du Français, le numéro 7 mondial s’est soudain retrouvé sous pression. Cette fois, Chardy a sauté sur l’occasion de faire le break, pour la première fois depuis le tout début du troisième set. Il n’a ensuite pas tremblé au moment de conclure. Sa victoire n'est pas volée. Avec 78 coups gagnants, contre 36 à son adversaire, il a fait l'essentiel du jeu.

C’est une très heureuse surprise car, même si Jérémy Chardy évolue à un très bon niveau, l’obstacle Del Potro paraissait un peu trop haut pour lui. Surtout dans un match au meilleur des cinq sets. Il a failli lui manquer deux points. Son plus grand mérite aura été de ne pas perdre le fil après cette troisième manche frustrante. Le voilà donc en huitièmes de finale. La deuxième fois de sa carrière seulement qu’il atteint ce stade de la compétition dans un tournoi du Grand Chelem. La première, c’était il y a quasiment cinq ans, à Roland-Garros, en 2008. Une autre époque. Chardy affrontera l’Italien Andreas Seppi. Pas simple. Mais quand on vient de sortir Del Potro…

0
0