AFP

Open d'Australie 2013 : Jo-Wilfried Tsonga plus fort que Richard Gasquet

Tsonga au-dessus du lot
Par Eurosport

Le 21/01/2013 à 07:40Mis à jour Le 21/01/2013 à 13:57

Pour la quatrième fois de sa carrière, Jo-Wilfried Tsonga jouera un quart de finale à l'Open d'Australie, face à Roger Federer. Lundi, le Manceau a dominé Richard Gasquet en quatre manches et confirme que Melbourne est l'un des tournois qui lui réussit le mieux. Mais pour le Biterrois, c'est une nouvelle désillusion avec une quatorzième défaite en huitièmes de finale en Majeur.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Entre Jo-Wilfried Tsonga et Melbourne, c'est une histoire qui dure. Pour la quatrième fois en sept ans, le numéro un français a rejoint les quarts de finale de l'Open d'Australie. Sorti l'an passé par le Japonais Kei Nishikori, le Manceau a cette fois-ci passé l'obstacle des huitièmes de finale face à Richard Gasquet. Un deuxième match entre Tricolores en trois jours qui s'est soldé sur une victoire du huitième mondial en quatre manches et un peu plus de deux heures vingt de jeu (6-4, 3-6, 6-3, 6-2). Ce succès scelle une deuxième présence française en quarts de finale après la qualification de Jérémy Chardy un peu plus tôt.

Face à joueur qu'il avait battu au même stade de la compétition en 2008, Jo-Wilfried Tsonga a prouvé qu'il était bien le numéro un du tennis français en dominant Richard Gasquet, dans le premier match de l'histoire du Grand Chelem à opposer deux Français classés dans le Top 10. Au-delà de ce résultat, c'est déjà la neuvième fois que Tsonga atteint les quarts d'un tournoi du Grand Chelem, égalant Henri Leconte et Sébastien Grosjean, se rapprochant à une longueur du record de l'ère Open appartenant à Yannick Noah. Et c'est surtout sa première victoire sur un joueur du Top 10 depuis celle enregistrée contre Juan Martin Del Potro à Rome en 2012. Un succès qui non seulement ne pourra que le rassurer, mais qui lui redonne de l'allant en Grand Chelem, lui qui restait sur une défaite au deuxième tour de l'US Open face au Slovaque Martin Klizan.

Federer ou Raonic en quarts

Tsonga a donné le ton en breakant Gasquet sur jeu blanc dès l'entame du match. Un avantage qu'il gardait au bout du premier set, remporté 6-4 malgré seulement 42% de premières balles et quatre balles de break manquées sur service adverse. Pris au collet, le Biterrois n'a réussi à récupérer ce début de match raté qu'en début de deuxième manche en prenant le service de Tsonga sur sa quatrième occasion du match. Mais le service du dixième mondial, pourtant excellent lors du deuxième acte, s'est effrité peu à peu. Avec très peu de réussite derrière ses secondes balles (4/11), Gasquet a laissé Tsonga reprendre la main peu à peu dans le match, malgré les nombreuses fautes directes du Manceau dans ce set (12 pour 8 coups gagnants).

Fâché par une issue de plus en plus favorable à son adversaire, Gasquet a lâché prise peu à peu. La dernière manche a assis la domination finale de Tsonga qui s'est échappé d'entrée de quatrième set en menant 4-0, avant de conclure sur son service. Malgré un tennis attrayant depuis le début de la saison, cette défaite marque un peu plus les difficultés du Biterrois à franchir ce cap des huitièmes de finale en Grand Chelem, qu'il n'a passé qu'une fois en quinze occasions. De son côté, JWT se frottera à Roger Federer. Une affiche comme Jo les aime avec, en vue, une place en demi-finales en Grand Chelem pour la quatrième fois de sa carrière. Tsonga n'attend que ça depuis son première épopée à Melbourne de 2008 où il avait atteint la finale face à Novak Djokovic.

0
0