AFP

Open d'Australie 2013: Roger Federer balaie encore Bernard Tomic

Federer redonne la leçon
Par Eurosport

Le 19/01/2013 à 11:04Mis à jour Le 19/01/2013 à 15:32

Bernard Tomic a peut-être progressé. Mais pas assez pour menacer Roger Federer. Le Suisse, impressionnant, a disposé de l'Australien en trois sets au troisième tour samedi (6-4, 7-6, 6-1). Toujours sans perdre une mise en jeu en trois match, il affrontera le Canadien Milos Raonic, vainqueur de l'Allemand Philipp Kohlschreiber (7-6, 6-3, 6-4).

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Ce n’était pas encore l’année de Bernard Tomic. Persuadé de pouvoir tenir le choc face à Roger Federer, le jeune Australien n’a finalement pas réussi à prendre une manche au Suisse lors du troisième tour de l’Open d’Australie (6-4, 7-6, 6-1). Comme l’an passé finalement, à ceci près que cette fois-ci, le combat a été un peu plus accroché lors des deux premiers sets, avant que Tomic ne craque dans le troisième. Toujours sans perdre une manche, ni même une mise en jeu, le numéro deux mondial avance en huitièmes de finale, pour la douzième année de suite à Melbourne, où il affrontera un autre espoir du tennis mondial, Milos Raonic, vainqueur de l'Allemand Philipp Kohlschreiber un peu plus tôt (7-6, 6-3, 6-4).

Son premier titre à Sydney et sa victoire sur Novak Djokovic en début de saison n’auront pas eu l’effet escompté pour Bernard Tomic. Si ce n’est de lui donner encore plus de confiance. Poussé par tout un pays qui attendait ici même l’exploit de la quinzaine australienne, le 43e mondial aura tenu l’équivalent de deux manches, avant de baisser pavillon en fin de rencontre comme face à Andy Roddick au deuxième tour de l’US Open l’an passé. Roger Federer ne lui a pas infligé un 6-0 pour boucler son troisième tour, mais l’issue du match a été tout aussi expéditive. Le Suisse n’a pas eu autant de facilités pour s’approprier les deux premiers actes où il n’a pu convertir qu’une seule occasion de break sur les dix qu’il s’est procurées ce samedi.

Federer-Raonic en huitièmes

Avant ce match, Roger Federer n'avait concédé que trois balles de break en deux tours. Samedi, Bernard Tomic n’a eu qu’une seule opportunité de prendre son service : en début de troisième set, lorsque le match était quasiment plié. Danger que Federer a vite balayé. Avant, l’Australien survivait sur les occasions manquées de son prestigieux adversaire. Avec 88% de réussite derrière la première balle du Suisse, Tomic parvenait à avoir un peu de répondant sur les secondes balles adverses où l’Helvète n’a inscrit que 13 points sur 29 possibles. Le principal point de contrariété de l’Australien a été sa mise en jeu : il a eu moins de 70% de réussite derrière ses premières balles sur l’ensemble du match, son plus faible total sur les trois rencontres disputées à Melbourne cette saison. Et sa seconde balle (39% de réussite en deuxième manche) a plombé tout espoir de remporter le jeu décisif qui a ponctué le deuxième set (7/5).

Avec un peu plus de réussite, l’Australien aurait pu offrir une autre fin à ce match s’il avait enlevé ce tie-break qu'il a même mené 5/3. Mais l'expérience du recordman de victoires en Grand Chelem a fait la différence dans les moments les plus importants, comme cette fin de deuxième manche où Tomic n'a pas réussi à se procurer une seule balle de set. Deux fautes en coup droit à 5/3 ont tué tout espoir d'exploit et la perte du jeu décisif qui s'en est suivie a permis à Bernard de voir le fossé qui le séparait encore de Federer. Le quadruple vainqueur du tournoi, qui a remporté à l'occasion le 250e match de sa carrière en Grand Chelem, passe encore au travers de la tempête annoncée pour retrouver le Canadien Milos Raonic en huitième de finale. Le Suisse, qui n'a toujours pas perdu un seul jeu de service en trois matches, dégage toujours de sérénité. Il ne jouera pas pour un 35e quart de finale consécutif en Grand Chelem par hasard.

0
0