AFP

Open d'Australie 2013: Maria Sharapova sans pitié pour Venus Williams

Sharapova sans pitié pour Venus
Par Eurosport

Le 18/01/2013 à 10:35Mis à jour Le 18/01/2013 à 13:04

Maria Sharapova continue son impressionnant parcours à Melbourne. La Russe a copieusement dominé Venus Williams (6-1, 6-3) vendredi au troisième tour. Dimanche, la Belge Kirsten Flipkens tentera de faire mieux en huitièmes de finale.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

C’est la crise pour Maria Sharapova. Après deux premiers tours sans bavure, bouclés sur quatre 6-0, la Russe a perdu ses quatre premiers jeux vendredi au troisième tour contre Venus Williams. Au-delà de la boutade, la numéro deux mondiale a confirmé sa forme exceptionnelle. Physiquement, elle est très impressionnante. Au service, elle n’a probablement jamais été aussi performante. Au passage, elle a battu lors de ce match le record du nombre de jeux consécutifs gagnés par une joueuse à l’Open d’Australie : 28. Car après quelques minutes, elle annonçait la couleur en menant 4-0 avec un double break en poche.

Sharapova, lauréate de l'édition 2008, a même failli infligé à Venus sa plus lourde défaite en Grand Chelem depuis sa demi-finale perdue à Melbourne en 2001 face à la Suissesse Martina Hingis. Mais à 6-1, 5-1, la soeur aînée des Williams a pris le service de son adversaire pour la première fois du tournoi. Auteur de 26 fautes directes pour seulement dix coups gagnants, l'Américaine n'a pas été très inspirée à l'échange, ni même au service où elle n'a eu que 47% de réussite derrière sa première balle et 41% derrière sa seconde. Du pain béni pour Sharapova qui a converti cinq balles de break sur les trezize qu'elle s'est procurées. "J'étais très déterminée car je sais le tennis qu'elle est capable de produire, peu importe son classement (26e mondiale). J'attendais ce match avec impatience depuis le tirage au sort. C'était du bon boulot", a souligné Sharapova après avoir égalé Steffi Graf, qui avait également perdu quatre jeux seulement pour aller en huitièmes à Melbourne en 1998. Mais Pierce avait fait mieux à Roland-Garros en 1994 en n'en concédant que deux.

Sharapova très déterminée

En huitièmes de finale, Kirsten Flipkens aura la lourde tâche d'essayer de rivaliser cette Maria Sharapova au top de sa confiance. Une mission quasi-impossible pour cette jeune Belge, 43e mondiale, qui n'a encore jamais mis les pieds en seconde semaine dans les tournoi du Grand Chelem. Elle doit sa présence à une performance au deuxième tour face à la Tchèque Klara Zakopalova, tête de série N.23 battue 6-1, 6-0. Une victoire confirmée vendredi sur la Russe Valeria Savinykh, issue des qualifications (6-2, 4-6, 6-3). La prochaine marche s'annonce plus haute. Peut-être même trop face à l'une des favorites pour le titre australien.

Agnieszka Radwanska, N.4 mondiale et étudiante en tourisme comme elle l'a expliqué, marche aussi sur l'eau depuis le début de l'année: douze matches, douze victoires, dont celle vendredi sur Heather Watson, et pas le moindre set de perdu par celle qui a notamment infligé un humiliant 6-0, 6-0 à Dominika Cibulkova en finale du tournoi de Sydney samedi dernier. "C'est un bon début, c'est sûr, je ne peux pas me plaindre", a commenté la discrète Polonaise qui n'a pourtant "rien changé" à sa préparation cet hiver. "J'étais à Cracovie. Il faisait -10° et je m'entraînais en salle", a-t-elle expliqué. Mais elle n'a pas fait que jouer au tennis. Elle a aussi profité du séjour au pays pour finir son troisième semestre à l'université. Angelique Kerber et Li Na, respectivement N.5 et N.6 mondiales n'ont pas connu de soucis non plus, alors qu'Ana Ivanovic a dominé Jelena Jankovic (7-5, 6-3) dans le duel 100% serbe entre deux ex-N.1.

0
0