Getty Images

Open d'Australie 2014 - Andy Murray met fin au parcours de Stéphane Robert

Robert un dernier plaisir avant de partir
Par Eurosport

Le 20/01/2014 à 09:05Mis à jour Le 20/01/2014 à 14:17

L'Open d'Australie est fini pour Stéphane Robert. Mais le vétéran français a tout de même réussi à prendre un set à Andy Murray en huitièmes de finale.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

C'est la fin de la plus folle aventure de cet Open d'Australie 2014. Eliminé au dernier tour des qualifications, repêché in extremis dans le grand tableau grâce à au forfait de dernière minute de Philipp Kohlschreiber, Stéphane Robert a vécu un vrai conte de fées à Melbourne en atteignant les huitièmes de finale. Une première pour un lucky loser à Melbourne. Une première pour lui, aussi, à près de 34 ans. Mais Andy Murray constituait un obstacle un peu trop haut pour lui. Malgré tout, même s'il s'est incliné, il sort la tête haute avec cette défaite en quatre sets contre le numéro quatre mondial (6-1, 6-2, 6-7, 6-2).

Murray s'est compliqué la vie car il a été tout près de plier cette affaire en trois petits sets et une heure et demie. Mais alors qu'il menait 6-1, 6-2, 5-4, l'Ecossais a vendangé deux balles de match. Un vrai déclic pour Robert, qui a nettement haussé son niveau de jeu. Poussé au jeu décisif, Murray s'est à nouveau branché sur alternatif. Mené 3-0 avec double mini-break de retard, il a remporté six des sept points suivants pour s'offrir deux nouvelles balles de match… à nouveau sauvées par Stéphane Robert, finalement victorieux 8-6 dans ce tie-break. Murray, agacé par ses propres manques, s'est vengé sur sa raquette.

Il y avait toutefois trop d'écart entre les deux joueurs pour que ce baroud, fut-il superbe, soit autre chose qu'un baroud d'honneur. Une fois son coup de chaud passé, Murray a rapidement repris les devants et le contrôle du jeu. Malgré un début de crampes dans le tout dernier jeu, il a bouclé le match sur un dernier break, à sa sixième balle de match. Stéphane Robert quitte Melbourne sur une note positive. Il a prouvé que sa place en seconde semaine n'était pas usurpée. Murray, lui, devra gagner en constance dans les prochains jours s'il veut ajouter "l'Australian" à son palmarès majeur.

0
0