Panoramic

Open d'Australie : Les 6 stats qui font de Djokovic un géant du Grand Chelem

Les 6 stats qui font de Djokovic un géant du Grand Chelem

Le 01/02/2015 à 21:27Mis à jour Le 04/02/2015 à 19:51

L'Open d'Australie 2015 a permis à Novak Djokovic de s'ancrer un peu plus solidement dans le gotha du Grand Chelem. Si le Serbe reste évidemment loin des 17 titres de Roger Federer, il n'en a pas moins franchi quelques pas supplémentaires. Voici six statistiques qui prouvent l'exceptionnel degré de performance du Serbe dans les tournois majeurs.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

5

C'est le 5e titre de la carrière de Novak Djokovic à l'Open d'Australie (2008, 2011, 2012, 2013 et 2015). Il se hisse ainsi à la deuxième place dans l'histoire du premier Grand Chelem de l'année, dépassant Roger Federer, Andre Agassi, Ken Rosewall et Jack Crawford. Seul Roy Emerson reste devant lui. L'Australien est le seul à s'être imposé à 6 reprises dans les années 60. Il peut donc devenir recordman des victoires à "l'Australian" dès 2016.

8

Novak Djokovic a donc décroché à Melbourne le 8e titre du Grand Chelem de sa carrière. Là encore, en passant de 7 à 8, il effectue un pas important dans la hiérarchie historique du tennis masculin puisqu'il apparait désormais parmi les 10 joueurs les plus titrés de l'histoire, à égalité à la 8e place, aux côtés de Fred Perry, Ken Rosewall, Jimmy Connors, Ivan Lendl et Andre Agassi. Il laisse derrière lui des pointures comme John McEnroe, Mats Wilander, John Newcombe ou les deux Mousquetaires français, René Lacoste et Henri Cochet.

Palmarès Grand Chelem

11

Le Djoker n'est que le 11e joueur de l'histoire du tennis à totaliser au moins 5 titres dans un même tournoi du Grand Chelem. Et encore, dans cette constellation, il convient de mettre de côté les "ancêtres" tels que Richard Sears, Willie Renshaw ou Bill Larned, qui ont bénéficié au carrefour du XIXe et du XXe siècle du système du Challenge round, qui permettrait au tenant du titre de n'avoir qu'une seule rencontre à disputer pour conserver son bien. Sur l'ère post-Challenge round, seuls 9 joueurs ont gagné 5 fois ou plus un tournoi majeur : Roger Federer (7 à Wimbledon, 5 à l'US Open), Pete Sampras (7 à Wimbledon, 5 à l'US Open), Bjorn Borg (6 à Roland-Garros, 5 à Wimbledon), Rafael Nadal (9 à Roland-Garros), Jimmy Connors (5 à l'US Open), Roy Emerson (6 à l'Open d'Australie) et Bill Tilden (7 à l'US Open). Et, depuis dimanche, donc, Novak Djokovic.

25

Cette stat-là, Novak Djokovic l’a verrouillée dès sa victoire contre Milos Raonic. En battant le Canadien mercredi, il s'était hissé pour la 25e fois de sa carrière dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem. Dans ce domaine, désormais, il n'y a plus devant lui que Roger Federer (36), Jimmy Connors (31), Ivan Lendl (28), et André Agassi (26). Nole pourrait donc rejoindre le Kid de Las Vegas dès Roland-Garros et, si tout va bien pour lui cette année, égaler Lendl dès l'US Open. C'est tout sauf inimaginable puisque le Serbe a (a) joué 18 des 19 dernières demi-finales depuis Roland-Garros 2010. Son seul accroc? L'Open d'Australie, l'an passé, quand il s'est incliné en quarts contre Wawrinka.

Joueur TOTAL AUS RG WIM USO
1. Roger Federer 36 11 7 9 9
2. Jimmy Connors 31 2 4 11 14
3. Ivan Lendl 28 7 5 7 9
4. Andre Agassi 26 6 5 5 10
5. Ken Rosewall 25 8 3 6 8
Novak Djokovic 25 5 6 6 8
7. Pete Sampras 23 5 1 8 9
Rafael Nadal 23 4 9 5 5
9. Bill Tilden 20 - 3 6 11
10. Roy Emerson 19 8 4 3 4
John McEnroe 19 1 2 8 8
Jack Crawford 19 13 2 3 1
Stefan Edberg 19 8 1 6 4

50

A l'issue de cette finale contre Andy Murray, Djokovic compte maintenant 50 victoires à l'Open d'Australie. Devant lui, restent Stefan Edberg (56) et Roger Federer (75). Surtout, le Serbe a désormais atteint le cap de la cinquantaine dans deux des quatre tournois majeurs (il a également gagné pile 50 matches à Flushing). Et les deux autres devraient suivre très vite. A Wimbledon, il est à 45. Une demi-finale cette année et ce sera plié.

A Roland-Garros (42 victoires), ce sera sans doute pour 2016. Djokovic pourrait (devrait) donc devenir à tout juste 29 ans le deuxième joueur de l'histoire avec au moins 50 victoires dans les quatre tournois du Grand Chelem. Un seul joueur l'a fait pour l'instant : Roger Federer. Mais le Suisse avait presque 31 ans quand il a bouclé ce "Grand Chelem" avec son 50e succès à Paris, en 2012. Rafael Nadal peut lui aussi réussir ce quadruplé mais il n'est à plus de 50 victoires qu'à Roland-Garros pour l'heure (45 en Australie, 39 à Wimbledon et 41 à New York).

187

Face à Andy Murray, Novak Djokovic a remporté le 187e match de sa carrière en Grand Chelem. Il est 8e dans ce classement. Loin, très loin, des 283 succès de Roger Federer, mais le Suisse est de six ans son ainé. Or, s'il garde un rythme d'une vingtaine de victoires par an (hypothèse raisonnable puisqu'il tourne même à 24 depuis 2011), il franchira la barre des 300 matches gagnés avant même l'âge qu'a aujourd'hui Federer (33 ans). Djokovic est donc sur des bases historiques dans ce domaine. Rafael Nadal le devance de quatre unités (191) mais, fin 2006, le Serbe n'avait gagné que 14 matches contre 35 à l'Espagnol...

Novak Djokovic - Open d'Australie 2015

Novak Djokovic - Open d'Australie 2015AFP

0
0