AFP

Open d'Australie 2015 : Novak Djokovic en quart, la force de l'habitude

Djokovic en quart, la force de l'habitude

Le 26/01/2015 à 13:59Mis à jour Le 26/01/2015 à 15:28

Pour la huitième fois de suite à Melbourne, Novak Djokovic sera en quart de finale de l'Open d'Australie. Le Serbe a dominé Gilles Muller en trois sets lundi (6-4, 7-5, 7-5) avant de retrouver Milos Raonic.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Novak Djokovic est un métronome. Pour la huitième année de suite, Novak Djokovic sera au rendez-vous des quarts de finale de l'Open d'Australie. Abonné à ce stade de la compétition depuis l'édition 2008, le Serbe n'a pas laissé à Gilles Muller le plaisir de casser sa série australienne en le dominant en trois sets, lundi (6-4, 7-5, 7-5). Enfin quand on dit australienne... majeure serait l'adjectif le plus approprié, le numéro un mondial ayant empilé une 23e qualification consécutive en quarts de finale dans un tournoi du Grand Chelem. Ça pose le décor avant le défi qui attend Milos Raonic dans deux jours.

Face à un joueur qu'il n'avait encore jamais croisé sur le circuit et qui émarge au 42e rang mondial, Novak Djokovic n'a pas mis longtemps à analyser les séquences favorites de son adversaire, gaucher porté vers le filet, connu justement pour son pedigree de "coupeur de têtes" en Grand Chelem (Nadal n°3 à Wimbledon 2005, Roddick n°3 à l'US Open 2005, Davydenko n°5 à l'US Open 2008). Pas question pour Novak Djokovic de venir rejoindre la liste. Clinique, le numéro 1 mondial a casé un break à 3-3 dans le premier set, puis un autre à 5-5 dans le second, exploitant la moindre baisse de régime de Muller au service. Car si la première balle du Luxembourgeois a plutôt tenu le choc (73% de réussite), Djokovic a, comme on pouvait s'y attendre, martyrisé sa seconde (51% de réussite).

Répétition générale avant Raonic

Et puisque le Serbe était serein sur ses engagements - il a longtemps tourné à une moyenne d'un point perdu par jeu de service -, il a fallu un brin de déconcentration de ce dernier pour offrir au public un troisième set un peu plus palpitant, marqué par quelques belles accélérations gagnantes de Muller et ses quatre premières (et seules) balles de break obtenues dans la partie. Faute d'en avoir converti une, Muller s'est exposé à l'inévitable retour de bâton : Djokovic a retrouvé le fil en fin de manche, réalisant le break dont il avait besoin pour s'éviter un jeu décisif (6-4, 7-5, 7-5). Non seulement le quadruple vainqueur à Melbourne Park n'a toujours pas puisé dans ses réserves, mais Muller lui aura en outre permis d'affûter tant sa relance que ses nerfs avant l'épreuve à venir face à un autre énorme serveur en quarts de finale : Milos Raonic.

0
0