AFP

Ce n'est pas la plus belle, mais Federer tient sa 300e victoire en Grand Chelem

Ce n'est pas la plus belle, mais Federer tient sa 300e victoire en Grand Chelem
Par Eurosport

Le 22/01/2016 à 06:13Mis à jour Le 22/01/2016 à 09:58

OPEN D'AUSTRALIE 2016 - Roger Federer s'est qualifié pour les huitièmes de finale, vendredi, en battant le Bulgare Grigor Dimitrov en quatre sets, 6-4, 3-6, 6-1, 6-4. C'est le 300e match gagné par le Suisse dans sa carrière en Grand Chelem. Un record, bien évidemment.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

300. L'histoire retiendra donc que c'est ce vendredi 22 janvier 2016 que Roger Federer est devenu le premier homme à remporter 300 matches en Grand Chelem. Un total ahurissant, qui laisse désormais si loin derrière l'ancien record, propriété de Jimmy Connors pendant plus de deux décennies, avec 233 victoires. Un 300e succès sans trop trembler pour Federer, face à Grigor Dimitrov, même si le Suisse a laissé filer son premier set du tournoi avant de s'imposer en quatre manches (6-4, 3-6, 6-1, 6-4).

L'histoire ne retiendra en revanche pas la qualité du tennis pratiqué sur la Rod Laver Arena dans ce troisième tour. Federer-Dimitrov, c'était alléchant sur le papier, mais les deux hommes n'ont pas offert leur plus belle partition vendredi, loin s'en faut. Ils ont surtout joué juste à tour de rôle, rarement en même temps, donnant à cette rencontre un rythme décousu et un spectacle globalement assez décevant. Bilan : 99 fautes directes à eux deux, dont 55 pour un Federer en délicatesse notamment avec son coup droit.

Coup d'accélérateur décisif au troisième

L'essentiel est fait néanmoins pour le Suisse, globalement au-dessus de son adversaire. Il évite la prolongation d'un syndrome du troisième tour, puisque c'est à ce stade du tournoi qu'il avait disparu l'an dernier à la surprise générale, en s'inclinant face à Andreas Seppi. Ce spectre a pu apparaitre lorsque Grigor Dimitrov a recollé à un set partout. Mais Federer a su remettre un gros coup d'accélérateur en début de troisième manche. Un break d'entrée, puis un autre et un set bouclé 6-1 pour se replacer dans le sens de la marche.

Visiblement diminué, comme Federer l'a d'ailleurs lui-même noté ("il ne servait pas comme d'habitude", a-t-il noté) par une douleur au bras, Dimitrov n'a plus jamais été en mesure de modifier le destin de cette rencontre. Il s'est accroché dans le quatrième set, mais en vain. Et c'est un nouveau break rapide qui a permis au numéro 3 mondial de faire la différence. Pas du grand tennis donc pour cette 300e, mais l'important est ailleurs : Federer préserve ses chances de conquérir un 18e majeur. Même si, pour cela, il lui faudra montrer autre chose, dès son prochain tour contre David Goffin.

0
0