AFP

Même en demi-teinte, Federer est passé en trois sets

Même en demi-teinte, Federer est passé en trois sets

Le 18/01/2017 à 07:38Mis à jour Le 18/01/2017 à 09:18

OPEN D'AUSTRALIE - Roger Federer poursuit sa route à Melbourne. Le Suisse, parfois erratique, s'est imposé en trois manches face au jeune Américain Noah Rubin (7-5, 6-3, 7-6) mercredi sur la Rod Laver Arena. Son véritable tournoi débutera en 16es de finale contre Tomas Berdych. Un tout autre client.

Pas de frayeur majeure pour Roger Federer mercredi. Opposé au jeune Américain Noah Rubin, 200e mondial et totalement inexpérimenté à ce niveau, le quadruple vainqueur du tournoi a validé son ticket pour le troisième tour sans perdre un set (7-5, 6-3, 7-6), contrairement à son premier match face à Jurgen Melzer. Pour autant, tout n'a pas été simple pour l'ancien numéro un mondial, qui a connu quelques passages à vide, notamment lors d'une troisième manche où il a dû sauver deux balles de set.

Un peu comme il y a deux jours, on a donc retrouvé un Federer branché sur courant alternatif. Plutôt bien en jambes en début de rencontre, il a manoeuvré un Noah Rubin assez "punchy" mais un peu tendre pour véritablement menacer son prestigieux adversaire. En tout cas pendant la première moitié du match. Car à partir de 7-5, 4-2, Federer a connu une baisse de régime. D'abord peu prononcée, sous la forme d'une balle de debreak écartée pour empocher ce deuxième set.

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

Et maintenant, Berdych

Mais au début du troisième acte, le coup de moins bien du Bâlois s'est avéré beaucoup plus prononcé. Noah Rubin en a profité pour réussir son premier (et unique) break de la rencontre. Installé aux commandes (3-0, 4-1, 5-2), le vainqueur de Wimbledon chez les juniors en 2014 s'est même procuré deux balles de set sur le service à Federer. Mais, faute de pouvoir les convertir, il s'est crispé dans le jeu suivant au moment de conclure sur sa mise en jeu. Federer en a profité pour débreaker, avant de porter l'estocade pour s'en sortir au tie-break (7-3).

Roger Federer a donc rempli la première partie de son contrat dans ce tournoi qui marque son grand retour à la compétition après six mois d'absence : il a effacé sans perdre trop de temps ni d'énergie ses deux premiers adversaires, tous deux issus des qualifications. Mais la transition sera abrupte au troisième tour, où l'attend Tomas Berdych, 10e mondial. Le premier véritable test pour le Suisse, dont il est difficile de situer le véritable niveau au terme de ces deux premières sorties. Vendredi, il aura, et nous avec lui, une idée beaucoup plus précise de son potentiel dans ce tournoi.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0