Getty Images

Jo-Wilfried Tsonga éliminé par Nick Kyrgios au 3e tour

Tsonga s'en va sur une énorme frustration

Le 19/01/2018 à 12:33Mis à jour Le 19/01/2018 à 13:43

OPEN D'AUSTRALIE - C'est terminé pour Jo-Wilfried Tsonga à Melbourne. Le numéro un français s'est incliné en quatre sets (7-6, 4-6, 7-6,7 -6) vendredi dans le choc du jour sur la Rod Laver Arena. Trois tie-breaks ont causé la perte du Manceau. Kyrgios affrontera Grigor Dimitrov en huitièmes de finale.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Jo-Wilfried Tsonga ne verra pas la seconde semaine cette année à Melbourne. C'était pourtant une bonne habitude chez lui. Lors de ses neuf précédentes participations, le Français avait atteint à huit reprises au moins les huitièmes de finale. Mais vendredi, il est tombé au troisième tour sur un os nommé Nick Kyrgios. Au terme d'un match de haut niveau sur la Rod Laver Arena, où les deux joueurs se sont en permanence tenus de très près, l'Australien a fait la différence sur trois tie-breaks pour s'imposer en quatre manches (7-6, 4-6, 6-4, 6-4) et laisser Tsonga à sa frustration.

Passé près de la sortie au tour précédent contre l'étoile montante Denis Shapovalov, le Manceau n'a cette fois pas trouvé la porte de sortie, malgré un niveau de jeu très satisfaisant, particulièrement au service. Tsonga n'aura perdu qu'une seule fois sa mise en jeu, dans la première manche. Un break rapidement effacé pour embarquer son adversaire dans un premier jeu décisif, qu'il allait donc perdre (sur une double faute...), comme les deux suivants.

Jo-Wilfried Tsonga au 3e tour de l'Open d'Australie 2018

Gros regrets sur le quatrième set

Un premier tournant symptomatique d'une rencontre où Nick Kyrgios aura eu le mérite de toujours gardé le fil de son jeu. Fidèle aux bonnes résolutions prises en début d'année, le natif de Canberra s'est montré sérieux, dépouillant son jeu de presque toutes les fantaisies qui font son sel, mais le polluent aussi. Il n'a eu qu'une seule absence, lors d'un très mauvais jeu de service au deuxième set, qui a permis à Jo-Wilfried Tsonga de se relancer pour recoller à une manche partout.

Dans les deux dernières manches, plus aucun break n'allait être réalisé. Un corps-à-corps permanent, toujours avec le même scénario à l'arrivée : un tie-break fatal au numéro un français. Dans celui du troisième set, sa deuxième balle l'a abandonné au pire moment. Mais c'est bien le quatrième acte qui laissera le plus de regrets au finaliste 2008. Plus que sa balle de break à 3-2 magistralement écartée par son adversaire, c'est son sabordage dans le jeu décisif qui laisse un goût amer. Tsonga y a mené 5-2 avec deux services à suivre, avant de perdre les cinq derniers points, via trois fautes sur ses trois points de service.

Kyrgios, un client

La différence entre les deux hommes vendredi ? Sans doute un zest de confiance supplémentaire chez Nick Kyrgios, vainqueur d'un tournoi juste avant Melbourne et boosté par la ferveur du public de Melbourne. Jo-Wilfried Tsonga, lui, n'a plus gagné ce type de match depuis un petit moment maintenant, et de la même manière que cela s'était vu à Lille contre David Goffin en finale de la Coupe Davis, cela s'est encore senti sur la Rod Laver Arena. Son niveau de jeu n'est pas en cause. Mais sur les quatre-cinq points qui font la différence entre une victoire et une défaite dans une rencontre de ce niveau, il lui manque quelque chose.

Nick Kyrgios

Il n'y a donc plus de représentant tricolore dans ce haut du tableau où Kyrgios pourrait avoir un bon coup à jouer. S'il garde ce cap, l'Australien sera un client pour tout le monde, à commencer pour Grigor Dimitrov, son prochain adversaire. Ce huitième de finale s'annonce assez savoureux sur le papier et son vainqueur, quel qu'il soit, devra être pris très au sérieux à l'entrée de la dernière ligne droite du premier majeur de la saison.

0
0