Getty Images

Jo-Wilfried Tsonga s'en sort au 2e tour contre Denis Shapovalov (3-6, 6-3, 1-6, 7-6, 7-5)

Au caractère, Tsonga a fait plier Shapovalov

Le 17/01/2018 à 06:42Mis à jour Le 17/01/2018 à 11:43

OPEN D'AUSTRALIE - Jo-Wilfried Tsonga est revenu de très loin contre Denis Shapovalov pour s'imposer en cinq sets (3-6, 6-3, 1-6, 7-6, 7-5) et se qualifier pour le 3e tour en 3h37 de jeu. Le Français était mené 3-0 puis 5-2 au début du cinquième set avant de faire craquer le jeune Canadien. Au prochain tour, le Manceau affrontera Nick Kyrgios, tombeur de Viktor Troicki.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Cette fois, Jo-Wilfried Tsonga a fini par mater Denis Shapovalov ! Balayé en trois sets par le jeune Canadien au deuxième tour du dernier US Open, il a pris une superbe revanche, mercredi à Melbourne. Pourtant peu en verve au service (49% de première balle), le Français, tête de série N.15, s'est imposé à l'issue d'un long bras de fer, en cinq sets (3-6, 6-3, 1-6, 7-6 [4], 7-5).

Mené deux sets à un, puis 5-2 dans la dernière manche, Tsonga a serré le jeu dans les moments clés face à un adversaire qui s'est crispé en fin de rencontre. Présent et efficace au filet durant tout le match (39/52), le Manceau a réalisé une performance convaincante. Point négatif : il a semblé ressentir une gêne au mollet, mais s'est montré rassurant à l'issue de son succès, au micro de l'organisation du tournoi, évoquant un bain de glace comme unique traitement. Au prochain tour, il affrontera Nick Kyrgios, vainqueur de Viktor Troicki.

Un quatrième set spectaculaire

Après deux premiers sets durant lesquels un seul break a suffi, à Shapovalov, puis à Tsonga, et un troisième nettement dominé par le Canadien, les deux hommes ont livré une quatrième manche de haute volée. 17 coups gagnants chacun, aucune balle de break concédée et un tie-break pour se départager. "Jo" a nettement dominé ce jeu décisif (7-4) pour rester dans le match.

Shapovalov a entamé l'ultime manche sur les chapeaux de roue, face à un Tsonga en mode décompression. 3-0, puis 5-2, la sensation de l'été dernier semblait alors en route vers une nouvelle victoire. Mais le Français, quart de finaliste ici l'an passé, a donc retourné la situation. Il a enchaîné cinq jeux de suite et obtenu une victoire qui pourrait être fondatrice, qui plus est dans un Grand Chelem qui lui réussit si bien... à condition qu'il soit en pleine possession de ses moyens.

Vidéo - Tsonga est revenu des abysses pour se défaire du crack Shapovalov

02:56
0
0