Quelle sensation ! Issu des qualifications, Aslan Karatsev avait déjà surpris en ne concédant aucun set lors de ses deux premiers tours contre Gianluca Mager et Egor Gerasimov. Au 3e tour, il devait faire face à Diego Schwartzman, 9e joueur mondial et tête de série numéro 8. De quoi mettre fin à sa belle aventure ? Pas du tout ! L'Argentin a été sorti sans ménagement, lui aussi en trois manches (6-3, 6-3, 6-3). A 27 ans, Karatsev, 114e mondial, n'avait jamais disputé le moindre match en Grand Chelem dans sa carrière et comptait trois succès sur le circuit principal. Total qu'il vient donc de doubler à l'Open d'Australie. En huitième, il affrontera un Canadien : Félix Auger-Aliassime (N.20) ou Denis Shapovalov (N.11).

Confiance absolue et agressivité totale : comment Karatsev a laminé Schwartzman

Egor Gerasimov aurait pu prévenir Diego Schwartzman. Le Biélorusse avait pris un seul petit jeu en trois manches à Aslan Karatsev. Le Russe évolue avec une confiance folle à Melbourne et il n'était pas question de douter pour son 3e tour, même face au premier top 10 de sa carrière. Celui qui a confié après la rencontre avoir mis deux ans pour retrouver son niveau suite à une grave blessure au genou, a utilisé les mêmes ingrédients qu'aux tours précédents : un excellent service, surtout dans les moments chauds, et un coup droit agressif. Sans cesse repoussé, Diego Schwartzman, il est vrai pas à son meilleur niveau, n'a pas pu lutter. C'est tout logiquement qu'il a fini par céder dans chacune des manches.
Open d'Australie
L'Australie, terre de surprises ? Ce n'est pas (ou plus) ce que disent les chiffres
11/02/2021 À 18:11

Un total de victoires doublé sur le circuit principal

Si Aslan Karatsev avait la moindre inquiétude avant d'entrer sur le court, les trois premiers jeux du match ont dû le rassurer. Trois points, c'est ce qu'il a lâché à Schwartzman pour mener rapidement 3-0. Le mal était fait pour l'Argentin qui lâchait la première manche (6-3). Dans la seconde, il se procurait quelques occasions de break mais quand ce n'était pas lui qui commettait la faute, Karatsev y allait de ses coups gagnants, au service parfois, en coup droit souvent. Même punition et l'Argentin, huitième de finaliste à Melbourne en 2020, se retrouvait dos au mur (6-3, 6-3).
Encore une fois, Aslan Karatsev aurait pu montrer des signes de tension à ce moment-là. Ce fut le cas mais très furtivement. Oui il a concédé son service d'entrée mais c'était pour mieux débreaker dans la foulée. Oui, il s'est retrouvé à 0-40 quand il menait 4-2 et que la victoire était proche. C'était pour mieux renverser l'Argentin une dernière fois (6-3, 6-3, 6-3). La folle aventure continue, Denis Shapovalov ou Félix Augier-Aliassime sont prévenus : Aslan Karatsev est prêt à remporter un septième match sur le circuit principal, le quatrième à l'Open d'Australie 2021.
Rolex Paris Masters
Korda fait chuter Karatsev, qui perd tout espoir de disputer le Masters
01/11/2021 À 15:45
ATP Vienne
Dominé à l'usure par Schwartzman, Monfils ne verra pas les quarts
28/10/2021 À 14:49