Ces deux dernières années, elle a beaucoup souffert. Plombée par les blessures, Bianca Andreescu n'a pas eu les résultats à la hauteur de son talent et de son potentiel, ne parvenant qu'épisodiquement à retrouver le niveau qui l'avait menée au sacre à Flushing Meadows en 2019. Et la Canadienne de 21 ans a révélé lundi que le mal était plus profond. Dans un message publié sur les réseaux sociaux, elle a annoncé qu'elle renonçait à jouer le prochain Open d'Australie (17-30 janvier 2022) principalement pour retrouver une certaine fraîcheur mentale. Andreescu a ainsi été très affectée par la crise sanitaire ces derniers mois.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
"Cette année surtout, j'ai passé de nombreuses semaines en quarantaine, ce qui m'a beaucoup touchée à la fois mentalement et physiquement. De plus, ma grand-mère a été plusieurs semaines en soins intensifs à cause du covid, ce qui m'a vraiment secouée. Il y a eu beaucoup de jours pendant lesquels je ne me sentais pas moi-même, surtout quand je m'entraînais et je jouais. J'avais l'impression de porter le monde sur mes épaules. Et je n'arrivais pas à faire abstraction de ce qui se passait en dehors du court", a confié l'actuelle 46e joueuse mondiale.
Open d'Australie
Keys retrouve le dernier carré australien : les temps forts de sa victoire sur Krejcikova en vidéo
IL Y A UNE HEURE

Comme Osaka et bien d'autres, Andreescu a besoin de prendre soin de sa santé mentale

En dévoilant ses problèmes, Andreescu fait écho au mal-être ressenti par de nombreuses joueuses et notamment par Naomi Osaka. Elle n'a plus joué en compétition depuis une défaite au 2e tour d'Indian Wells en octobre. Pour retrouver le plaisir de jouer, elle a donc besoin d'une pause plus prolongée.
"Je veux me donner plus de temps pour retrouver de la fraîcheur, mûrir (aussi cliché que cela puisse paraître), inspirer les autres en m'engageant dans des oeuvres de charité, et travailler sur moi-même. Je sais qu'en faisant ça, je reviendrai plus fort. Par conséquent, je ne commencerai pas ma saison en Australie cette année, mais prendrai plus de temps pour réfléchir, m'entraîner et me préparer à la saison 2022", a-t-elle ajouté. Si Andreescu n'a pas l'intention d'interrompre indéfiniment sa carrière, la date de son retour potentiel est à ce jour un mystère.
Open d'Australie
Pour aller plus loin, Monfils doit devenir celui qu'il n'a jamais été
IL Y A 13 HEURES
Open d'Australie
Sinner sans pitié, Cornet prodigieuse, Medvedev énervé : Le Top 5 du jour
IL Y A 13 HEURES