Si, comme elle l'a laissé entendre, Alizé Cornet devait prendre sa retraite à la fin de la saison 2022 et si cet Open d'Australie devait donc être son dernier, alors il sera mémorable. La Française a l'assurance d'y égaler (au minimum…) son meilleur résultat avec un huitième de finale atteint au prix d'un combat dont elle a le secret remporté face à Tamara Zidansek (tête de série n°29), 4-6, 6-4, 6-2 en 2h42.
Cornet, qui avait atteint les huitièmes à Melbourne il y a 13 ans déjà (en 2009), était pourtant menée 6-4, 4-1 par la demi-finaliste de Roland-Garros l'an passé. Mais en jetant ses dernières forces dans la bagarre, elle a finalement renversé le cours d'un match qu'elle a fini beaucoup plus fort physiquement que son adversaire, essorée par cet énorme bras de fer disputé dans des conditions de fortes chaleurs.
Open d'Australie
Bruno Kuzuhara, balle de match lunaire, référence nadalesque
03/02/2022 À 13:18

Le public de Melbourne a offert un beau cadeau d’anniversaire à Alizé Cornet

Cornet a puisé au fond d'elle-même

"Je n'arrive pas à croire que j'ai gagné ce match, souriait Alizé, radieuse, lors de son interview sur la Margaret Court Arena. Tamara jouait bien, je n'étais pas au mieux de mon côté. Mais j'ai continué à me battre et me voilà de retour en huitièmes de finale à l'Open d'Australie. C'est une victoire magique pour moi."
Entre deux joueuses au profil assez similaire, deux "counter-puncher" extrêmement combatives, tout à la fois capables de contrer excellemment et de prendre le jeu à leur compte, la bagarre a été âpre, les jeux comme les échanges souvent très longs. Et la Slovène, toujours devant au score pendant plus d'un set et demi, paraissait bien avoir pris un avantage décisif lorsqu'elle s'est détachée 6-4, 4-1, service à suivre.

Le passing "glissé" d'Alizé Cornet face à Tamara Zidansek en vidéo

Mais la Française, fidèle à elle-même, n'a rien lâché, sauvant par ailleurs six balles de 5-3 lors d'un huitième jeu de plus d'un quart d'heure à l'issue duquel elle a fini par débreaker et revenir à hauteur grâce à un somptueux passing de revers. Le tournant du match, probablement. Car derrière, Zidansek a semblé prendre un gros coup sur la visière, mentalement et (surtout) physiquement.

Sept jeux d'affilée et un supplice pour Zidansek

Malgré un bien sévère avertissement reçu juste après ce débreak pour dépassement de temps, Alizé a su garder ses nerfs, qu'elle a préférés passer sur l'arbitre. Elle a pu compter par ailleurs sur la soudaine générosité de son adversaire qui s'est mise à compiler les erreurs (64 fautes directes !), dont quatre d'affilée pour perdre son service une nouvelle fois et le 2e set avec.
Menée 2-0 au 3e set, Zidansek a réussi à stopper une hémorragie de sept jeux encaissés consécutivement. Elle s'est battue jusqu'au bout, obtenant encore une balle de 4-3 après avoir été menée 4-1. Mais physiquement, le match commençait à virer au supplice pour elle. Alizé Cornet n'avait plus qu'à l'achever. Ce qu'elle a fait sans trembler, pour s'offrir un rendez-vous de prestige en huitièmes face à Simona Halep (n°14), qui a fait beaucoup plus court pour battre la Monténégrine Danka Kovinic (6-2, 6-1).
Open d'Australie
Djokovic donnera sa "version" de son expulsion dans "7 à 10 jours"
03/02/2022 À 12:32
Open d'Australie
Djokovic bientôt vacciné ? Pas si vite...
03/02/2022 À 08:16