Il sera là et bien là, fidèle au poste. Comme souvent, même si c'était moins le cas ces derniers temps. Pour la 20e fois de sa carrière dont cinq à l'Open d'Australie, Gaël Monfils (tête de série n°17) figurera en deuxième semaine d'un Grand Chelem après avoir dominé en trois sets le Chilien Cristian Garin (n°16) 7-6(4), 6-1, 6-3 en 2h01, ce vendredi à Melbourne.
Comme lors de ses deux premiers tours contre Federico Coria (6-1, 6-1, 6-3) et Alexander Bublik (6-1, 6-0, 6-4), Monfils est donc passé en trois sets, tout en se montrant un peu moins expéditif. La "faute", sans doute, à une vilaine chute qui a un peu freiné ses ardeurs alors qu'il avait réussi un départ canon, menant 3-1, 0-30 lorsque, pris à contre-pied, il s'est effondré sur le flanc, sa cheville ayant vrillé.
Open d'Australie
Bruno Kuzuhara, balle de match lunaire, référence nadalesque
03/02/2022 À 13:18
On a même craint, un temps, pour l'intégrité physique du Français, moins saignant lors des jeux qui ont suivi au point de se faire débreaker dans la foulée avant de se laisser embarquer dans un dangereux tie break, où il s'est même retrouvé mené 4 points à 1. Mais il a alors su serrer le jeu, profitant aussi de la fébrilité puis du déclin physique de son adversaire, dont le début de parcours avait - a contrario du sien - été marathonien.

La route des 20

Gaël Monfils est le troisième joueur français à atteindre le cap des 20 deuxièmes semaines en Grand Chelem, après Jo-Wilfried Tsonga (25) et Richard Gasquet (22). C'est en revanche la sixième fois seulement qu'il réussit cette performance sans perdre un set. Et la toute première fois qu'il le fait en concédant aussi peu de jeux (20) !
Porté par un service toujours aussi perfor(m)ant (14 aces), surfant sur un état d'esprit impeccable et sa confiance actuelle après avoir été titré à Adelaïde en début d'année, Monfils a aussi été aidé, certes, par un tableau plutôt favorable jusqu'à présent. Ce sera encore le cas au prochain tour avec un huitième de finale très abordable sur le papier face à Miomir Kecmanovic (77e mondial), vainqueur de son côté en quatre sets de Lorenzo Sonego, 6-4, 6-7(8), 6-2, 7-5).
Gare toutefois au jeune Serbe de 22 ans qui s'est auto-érigé en "vengeur masqué" ici à Melbourne après l'exclusion de son compatriote Novak Djokovic, qu'il aurait dû affronter au 1er tour. Et qui aurait donc dû théoriquement se présenter en huitième de finale face à Gaël Monfils ce dimanche. Ce dernier ne se plaindra probablement pas du changement. Lui aussi a connu son lot de déboires, particulièrement lors d'une saison 2021 "cauchemardesque" à bien des égards. Il faut bien que la roue tourne, parfois.

Il sera le prochain adversaire de Monfils : Kecmanovic, qualifié après sa victoire face à Sonego

Open d'Australie
Djokovic donnera sa "version" de son expulsion dans "7 à 10 jours"
03/02/2022 À 12:32
Open d'Australie
Djokovic bientôt vacciné ? Pas si vite...
03/02/2022 À 08:16