Le coup n'est pas passé si loin... Mais malgré une belle résistance dans les deux derniers sets qui a contrasté avec un début de match très compliqué, Benoît Paire a vu ses efforts réduits à néant à cause d'un dernier jeu de service catastrophique qui lui a coûté le break et le match, 6-3, 7-5, 6-7(2), 7-5 en 2h42, ce samedi à Melbourne, face à un Stefanos Tsitsipas tout heureux de s'en tirer à si bon compte.
Le Grec était d'ailleurs tellement soulagé de ce dernier break libérateur qu'il lui a fallu quelques secondes pour réaliser qu'il avait bel et bien gagné le match. Une image assez étonnante qui en dit long, sans doute, sur le niveau de concentration qu'il a dû tenir pour endiguer les assauts d'un adversaire qui, a défaut d'avoir de grandes sensations, a tout fait pour lui casser le rythme avec beaucoup de calme et d'intelligence.
ATP Genève
Paire est tombé sur un os
18/05/2022 À 17:11
Sans quoi, Benoît Paire aurait pu perdre ce match beaucoup plus vite. Très lent à se mettre dans le bain, cueilli par un break d'entrée puis rapidement mené deux sets à rien, il était au bord du gouffre lorsqu'il s'est retrouvé face à une cruciale balle de break à 4-4 dans le 3e set. Mais il l'a parfaitement sauvée d'un enchaînement service-smash. Et derrière, il a disputé un magnifique jeu décisif pour embarquer dans un périlleux 4e set un Tsitsipas qui, sans forcément très bien jouer, menait jusqu'alors tranquillement sa barque.

Tsitsipas impérial sur son service

Très percutant au service (21 aces, 89% de points gagnés derrière sa première), le double demi-finaliste du tournoi (2019, 2021) ne s'est pas fait breaker une seule fois du match. Et pourtant, à partir de cette fin de 3 set, il a semblé de plus en plus en proie au doute, parfaitement conscient de la dangerosité et du caractère insaisissable de son adversaire.
Sur un fil tout au long de la partie, Paire n'aura donc pas été loin de réussir un beau hold-up. Mais c'était sans compter ce dernier jeu de service où deux horribles doubles fautes et un coup droit boisé l'ont placé dos au mur. Stefanos a bondi sur l'occasion pour transformer sa première balle de match grâce à un retour de coup droit très profond.
Le voilà en huitièmes de finale pour la troisième fois de sa carrière à l'Open d'Australie. Il y affrontera Taylor Fritz, vainqueur de Roberto Bautista Agut en cinq sets (0-6, 6-3, 6-3, 4-6, 6-3). Gaël Monfils et Adrian Mannarino seront donc les seuls Français - avec Alizé Cornet chez les filles - en deuxième semaine à Melbourne. Ce qui est déjà un beau score !
https://i.eurosport.com/2022/01/22/3294101.jpg
ATP Rome
Une bulle à part pour Djokovic, le plafond de verre de Tsitsipas
15/05/2022 À 22:03
ATP Rome
Un 6e triomphe romain pour Djokovic
15/05/2022 À 15:56