C'est une prise de parole qui risque de faire des remous parmi les joueurs. Stefanos Tsitsipas a de la personnalité et il en a encore fait la démonstration jeudi lors d'un entretien accordé à la télévision indienne (dans le cadre d'un événement organisé par un de ses sponsors). S'exprimant sur la saga Novak Djokovic qui phagocyte l'actualité tennistique ces derniers jours, le numéro 4 mondial a dévoilé le fond de sa pensée, estimant que si le Serbe était effectivement autorisé à jouer, il bénéficierait d'un traitement de faveur.
Open d'Australie
L’heure des adieux pour Serena Williams : L’hommage des joueurs
29/08/2022 À 16:47
Lui-même pas pressé de se faire vacciner, Stefanos Tsitsipas s'y était résolu en fin de saison dernière pour pouvoir participer à l'Open d'Australie. Son cas de figure est d'ailleurs assez récurrent sur le circuit ATP dont la couverture vaccinale était à peine au-dessus de 50 % lors du dernier US Open et qui est passée à 97 % en quelques mois en raison des exigences de la politique sanitaire australienne.

Sans garantie d'y jouer, Djokovic continue de s'entraîner à Melbourne

Il faut beaucoup d'audace pour prendre ce risque
"Djokovic a fixé ses propres règles, c'est sûr. Il a fait quelque chose que peu de joueurs ont osé faire depuis que l'ATP et Tennis Australia ont annoncé certains critères pour entrer sur le territoire australien. Personne ne pensait pouvoir venir sans être vacciné parmi les joueurs. Il faut beaucoup d'audace pour faire ça, pour prendre le risque de ne pas jouer un tournoi du Grand Chelem", a d'abord estimé le Grec, soulignant implicitement à la fois le courage des convictions du numéro 1 mondial et une certaine forme d'inconscience.
Puis, il a précisé sa pensée en se montrant plus critique à l'égard du Serbe. "On dirait que tout le monde ne respecte pas les règles de Tennis Australia et du gouvernement. Et cette très faible minorité (Djokovic, NDLR) fait passer la majorité des autres joueurs pour des idiots, en quelque sorte." Voilà qui a le mérite d'être clair.
Open d'Australie
Bruno Kuzuhara, balle de match lunaire, référence nadalesque
03/02/2022 À 13:18
Open d'Australie
Djokovic donnera sa "version" de son expulsion dans "7 à 10 jours"
03/02/2022 À 12:32