Vidéo - Llodra : "Je pense qu'il y avait la place..."

00:31

Llodra: "Je n'ai pas envie de faire une tournée d'adieu comme les Rolling Stones"

Llodra: "Je n'ai pas envie de faire une tournée d'adieu comme les Rolling Stones"
Par Eurosport

Le 29/10/2013 à 17:34Mis à jour Le 29/10/2013 à 17:41

Michael Llodra a annoncé mardi qu'il quitterait la scène ATP au terme de la saison 2014, à 34 ans. Il la jouera avec des objectifs élevés, pas "en dilettante".

Comment vous êtes-vous senti face à Grigor Dimitrov ?

M.L. : J'ai pu jouer le match à fond. J'ai quelques petites douleurs au coude, mais qui n'en a pas aujourd'hui ? Cela tombe sur mon coup fort, un coup arrêté au service. Si je peux servir 10 à 15 km de plus, notamment en seconde balle, ça peut faire la différence. J'ai senti qu'il était en confiance aujourd'hui (mardi) et c'est pour ça qu'il a gagné le match.

Vous êtes sûr à 100 % d'aller en Australie?

M.L. : A peu de choses près, je vais finir entre 100e et 105e.

Vous n'allez pas vous rajouter un challenger pour grappiller quelques points ?

M.L. : Non. Ma saison se finit ici à Bercy. On verra bien. Si je compare le nombre de points que je vais avoir par rapport aux autres années, je serais rentré dans le grand tableau en Australie, mais on ne sait jamais. On fera un point d'ici là.

Justement, comment voyez-vous la saison 2014 ?

M.L. : Ce sera ma dernière quoi qu'il arrive. J’avais parlé l'année dernière de faire un point chaque fin d'année. L'année prochaine sera ma dernière année. J'ai décidé de repartir sur une année parce que je me sens encore bien physiquement et parce que j'ai encore envie. Je n'ai pas envie de faire l'année de trop, mais je suis encore capable de bien jouer et il serait dommage de ne pas en profiter.

" Ma priorité numéro 1 ? La Coupe Davis"

Savez-vous quel programme faire ?

M.L. : Non, je ne le sais pas encore complètement. Je vais faire le point avec mon entraîneur. Je vais jouer les tournois qui me plaisent. Je n'ai pas envie de faire une année sabbatique en faisant la tournée d'adieu comme les Rolling Stones, où je dis au revoir à tous les directeurs de tournois à la fin. Je vais tout faire pour faire une année pleine en simple et en double. Je vais rejouer avec Nicolas Mahut toute une année. Ce n'est pas une année en dilettante mais c'est une année où je me mets dedans, j'essaie de bien jouer. J'ai encore de belles priorités : en numéro 1 la Coupe Davis. Après des tournois, notamment en France.

Être aux alentours de la 100e place, c'est une déception pour vous ?

M.L. : Je n'ai pas envie de parler, je n'ai jamais réagi en termes de classement. J'ai vécu des choses incroyables cette année sur certains tournois. Mais il y a toujours des saisons plus dures que d'autres. Cette année, j'ai été plus blessé. J’ai vécu de belles émotions, notamment à Roland-Garros en simple et en double et dans d'autres tournois où j'ai bien joué. J'ai pris du plaisir. C'est jamais évident de parler d'une saison quand tu as l'impression d'avoir joué la moitié de la saison blessé ou diminué. J'ai bon espoir que ça se passe mieux l'année prochaine.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0