AFP

Robin Söderling continue son combat

Söderling continue son combat
Par Eurosport

Le 27/11/2012 à 16:56Mis à jour Le 28/11/2012 à 00:32

Eloigné des terrains depuis près d'un an et demi en raison d'une mononucléose, Robin Söderling, ancien quatrième joueur mondial, espère encore retrouver les terrains un jour. Dans un entretien accordé à ESPN, le géant suédois est revenu sur sa maladie, son combat de tous les jours mais aussi sur la naissance de sa fille, début octobre.

Pour revoir Robin Söderling jouer au tennis, il faudra encore attendre. Pour rappel, on n'a plus vu le double finaliste de Roland Garros (2009 et 2010) évoluer sur un court de tennis depuis Bastad en juillet 2011. Une éternité. Alors qu'il pratiquait le meilleur tennis de sa carrière, et s'était même durablement installé dans le Top 5 mondial, le Suédois à été stoppé net par une mononucléose. Aujourd'hui, l'ancien élève de Magnus Norman se démène pour retrouver le chemin des courts. Un vrai parcours du combattant.

Une mononucléose pour un tennisman, on avait déjà connu ça par le passé avec Roger Federer ou encore Andy Roddick. Dans les deux cas, les champions avaient mis un certain temps à se remettre de cette infection qui provoque une extrême fatigue. En septembre 2011, alors qu'il venait de diagnostiquer son mal, le Suédois se voulait optimiste à travers un message posté sur son compte Twitter : "Je vis une période difficile en ce moment mais je sens que ça s'améliore. Les docteurs ont confirmé que cela fait un moment déjà que je dois souffrir de cette mononucléose et que cela explique mon manque d'énergie. Mais ma santé va de mieux en mieux et j'espère être de retour sur les courts le plus vite possible." 445 jours plus tard, le calvaire continue pour le Viking.

" Entre espoir et désespoir "

Depuis Stockholm, où il vit, Soderling continue de se battre, mais l'ancien numéro 4 mondial ne voit pas encore le bout du tunnel. "L' espoir, le désespoir, puis l'espoir de nouveau, et encore le désespoir.. c'est ça qui me tue vraiment", a t-il expliqué à ESPN. "Parfois, je me sens vraiment bien, alors je commence à pratiquer, et ensuite je commence à penser que je pourrais peut-être revenir dans deux ou trois mois. C'est souvent à ce moment que j'en fais un peu trop, et quand je me réveille un matin : je me sens à nouveau très mal."

Eurosport

Et Söderling devint papa...

Mais début octobre, Robin a pu réellement retrouver le sourire grâce à la naissance de son premier enfant : Olivia. "Pour la première fois de ma vie, je ressens un sentiment très étrange," confiait Soderling. "Un sentiment agréable. Toute ma vie, je me suis concentré sur le tennis, la formation, les résultats. Jenni (sa femme) et moi avions toujours voulu avoir des enfants assez tôt mais nous avons attendu. Nous pensions toujours que ce serait mieux plus tard. Quand j'y repense maintenant, je ne comprends pas pourquoi nous avons autant attendu."

Le Suédois s'occupe désormais de sa fille presque à plein temps. Sans perdre des yeux son objectif de retrouver le haut niveau du tennis mondial. "Je ne veux pas que ma carrière soit déjà finie", affirme-t-il. "J'estime que j'ai encore au moins cinq ans devant moi. Jusqu'ici, j'ai eu une bonne carrière. Je ne peux pas accepter que cela s'arrête comme ça." En cas de retour, le Suédois pourrait bénéficier, pendant une certaine période, d'un classement protégé de cinquième joueur mondial, accordé par l'ATP, lui permettant d'accéder à de nombreux tournois sans passer par les qualifications. Avant cela, Söderling doit retrouver sa capacité à répéter les efforts physiques comme avant sa maladie. Nul doute que son jeu reviendra par la suite.

0
0