Rapide, efficace, impressionnant. Telles sont les principaux adjectifs retenus par ses adversaires pour parler de Juan Martin Del Potro. A 20 ans, cet Argentin entre le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Une évolution somme toute logique pour lui qui a fait parler de lui l'été dernier en remportant quatre titres ATP de suite, avant l'US Open. A New York, Andy Murray, futur finaliste, l'avait freiné dans sa progression fulgurante. Cette année, Tommy Robredo n'a pas eu les coups pour le faire chanceler, et ce, en raison de 7 balles de break non converties en 2h10 de jeu. L'Espagnol, ex-N.5 mondial et actuel 17e mondial, était le dernier Espagnol en lice... mais comme en 2003, 2005 et 2007, il n'est pas parvenu à franchir ce stade de la compétition. Avec son élimination, il n'y aura pas d'Espagnol en demi-finale de Roland-Garros pour la première fois depuis 2004.

Par contre, Juan Martin Del Potro relance la mode argentine à Paris. David Nalbandian était le dernier Gaucho à s'être hissé dans le dernier carré parisien en 2006. Sera-t-il le nouvel Argentin à soulever la Coupe des Mousquetaires après Gaston Gaudio en 2004...? La question mérite d'être posée. Face à lui se dresse un Roger Federer, sûr de son jeu, de sa force et de l'enjeu qui se profile à l'horizon : glaner son premier titre à Paris en l'absence de Nadal. Récent quart de finaliste à Rome face à Novak Djokovic, et demi-finaliste à Madrid dans la foulée face à Roger Federer, le N.5 mondial n'a eu à faire qu'à des pointures pour être évincé des grands tournois. En témoigne encore son quart de finale joué à Melbourne à l'Open d'Australie face à... Roger Federer qui a expédié ce match 6-3, 6-0, 6-0.

Roland-Garros
Gonzalez-Söderling, gong ou dring ?
05/06/2009 À 08:15

C'est donc sans aucune victoire face à Federer en cinq rencontres que Del Potro écrira une nouvelle page de son histoire en Grand Chelem, non sans quelques airs de revanche face au N.2 mondial. "A Madrid, j'ai eu des opportunités que je n'ai pas su saisir, se laissait dire Juan Martin en conférence de presse. Je sais que pour gagner, il faudra que je sois à 100 %, dans mon tennis et mentalement. J'espère également qu'il va faire quelques erreurs, un peu comme il a fait contre (Tommy) Haas. Il faudra que je sois très présent." S'il a des chances de voir le public contre lui, Del Potro sait que son clan est un atout : et notamment Franco Davin, son entraîneur. Celui qui est son mentor depuis début 2008 est un ancien joueur spécialiste sur terre battue. Si Del Potro est là où il en est, il le doit à Davin. S'il met un terme à la quête du 14e titre en tournoi du Grand Chelem de Roger Federer, il saura également d'où vient cet exploit.

ROLAND-GARROS - Quarts de finale messieurs

. Juan Martin Del Potro (ARG, 5) bat Tommy Robredo (ESP, 17) 6-3, 6-4, 6-2. Prochain adversaire: Federer

Roger Federer (SUI, 2) bat Gaël Monfils (FRA, 11) 7-6(8/6), 6-2, 6-4

Roland-Garros
Federer: "Ça a fait clic"
04/06/2009 À 11:30
Roland-Garros
Rufin et Eysseric dehors
18/05/2010 À 13:01