Reuters

Federer force son destin

Federer force son destin
Par Eurosport

Le 05/06/2009 à 20:45Mis à jour

Après un match difficile de 3h28, Roger Federer est venu à bout de Juan Martin Del Potro en cinq sets 3-6, 7-6(7/2), 2-6, 6-1, 6-4. Le Suisse, N.2 mondial, jouera sa 4e finale de suite à Roland-Garros face au Suédois Robin Söderling afin de décrocher le seul titre majeur qui manque à son palmarès.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

ROLAND-GARROS - Demi-finales messieurs

Roger Federer (SUI, 2) bat Juan Martin Del Potro (ARG, 5) 3-6, 7-6(7/2), 2-6, 6-1, 6-4
Prochain adversaire: Söderling.

Robin Söderling (SUE, 23) bat Fernando Gonzalez (CHI, 12) 6-3, 7-5, 5-7, 4-6, 6-4

Roger Federer touche au but. Pour la première fois en cinq ans, le Suisse, N.2 mondial, n'aura pas Rafael Nadal face à lui pour décrocher le seul titre majeur qui manque à son palmarès : Roland-Garros. Cette Coupe des Mousquetaires lui est passée sous le nez à trois reprises en raison d'une suprématie sans faille de Rafael Nadal depuis 2005. Cette récompense qu'il n'osait même plus espérer à voix haute, avant ce vendredi soir où le Suisse est allé chercher une qualification à la force du poignet et d'un mental à toute épreuve tout au long de cette quinzaine. Cette année, c'est Robin Söderling qui tentera de stopper le Suisse dans sa quête au record de Pete Sampras et ses 14 titres du Grand Chelem. Un record qu'il sera allé chercher au mental.

Si cette rencontre a duré près de 3h30, Federer n'a pas attendu 15 minutes pour obtenir ses deux premières balles de break. Par contre, il lui a fallu deux heures de plus pour avoir une troisième occasion. Deux heures pendant lesquelles le Suisse aura subi le jeu de l'Argentin. Malgré une vingtaine de fautes directes pendant trois sets, Federer réussit à reprendre de l'air dans la deuxième manche en remportant un jeu décisif, moment où Del Potro laissait échapper la majorité des points. Un écart de conduite pour l'Argentin - jusqu'ici irréprochable - vite rattrapé au troisième set, plié 6-2 en 36 minutes de jeu.

19e finale en tournoi du Grand Chelem, record égalé

Si Del Potro a droit à une belle ovation en sortant du court, il laisse échapper quelques larmes en guise de regret. Federer, acclamé par un public debout à sa sortie, est également au bord de l'émotion après son deuxième combat en cinq sets de la semaine. "J'étais triste pour lui, réagissait à chaud Federer à la fin du match. C'était une demi-finale les plus difficiles de ma carrière et la plus émotionnelle comme celle jouée face à Marat Safin à Melbourne en 2005" (défaite de Federer en cinq sets). L'ancien N.2 mondial aura encore droit à son quota d'émotion dimanche, au moment de jouer sa 4e finale de suite à Paris. Et surtout sa 19e en finale de Grand Chelem, record égalé avec Ivan Lendl. En route vers son 14e titre du Grand Chelem pour la 2e fois de sa carrière, après un raté à Melbourne face au seul joueur qui l'a battu en finales de Grand Chelem (Rafael Nadal), une dernière statistique : Agassi a remporté sa seule Coupe des Mousquetaires en 1999 lors de son 11e Roland-Garros. Et quand on s'aperçoit que Federer vit sa 11e participation à Paris, tout est permis. Même face à la surprise du tournoi nommée Robin Söderling.

0
0