ROLAND-GARROS - 2E TOUR MESSIEURS
Fabio Fognini (ITA) bat Gaël Monfils (FRA, 13) : 2-6 4-6 7-5 6-4 9-7
Prochain adversaire : Wawrinka
Gaël Monfils n'a pas retenu les leçons du passé. Et même de la veille. Incapable de saisir une victoire qui lui tendait les bras en raison d'une nonchalance, d'un attentisme coupable alors qu'il avait compté un et deux breaks d'avance dans les troisième et quatrième manches, le protégé de Roger Rasheed, après une nuit de gamberge, n'a pas réussi à faire preuve d'un nouvel état d'esprit à son retour sur le terrain.
Roland Garros
Monfils a la vie dure
26/05/2010 À 21:53
Positionné trop loin derrière sa ligne de fond de court, le Français n'a jamais réussi à se libérer. Très nerveux, au point de pas oser prendre le moindre risque tant en puissance qu'au niveau de la zone de frappe, Monfils a laissé Fognini s'installer à l'intérieur du court. Conscient de la fébrilité de son adversaire, le Transalpin a su au fil des points prendre la direction des échanges. Plus entreprenant, plus agressif, l'Italien a su faire les efforts nécessaires pour aller chercher la victoire faisant la démonstration qu'au tennis, peut-être plus encore que dans n'importe quel sport, la chance sourit aux audacieux. Après avoir effacé une balle break sur chacun de ses deux premiers jeux de service, Fognini a pris confiance et n'a plus hésité à lâcher coups droits dévastateurs et à amorties gagnantes pour décrocher une qualification qui semblait totalement utopique jusqu'au milieu de la quatrième manche. "S'il arrive à continuer à jouer comme ça, il fera mal parce que je n'ai pas l'impression d'avoir fait un très mauvais match", a lancé Monfils en conférence de presse, preuve d'un manque de lucidité flagrant.
Pour Monfils, ce coup d'arrêt est inquiétant. Certes, il débarquait à la Porte d'Auteuil en manque de compétition, en n'ayant disputé que deux tournois sur terre battue mais plus que son niveau de jeu, c'est bel et bien son mental qu'il n'a pas semblé à la hauteur de l'événement. Il avait évoqué des problèmes personnels. Il semblerait qu'ils aient pesé très fort dans la balance. Tant au premier qu'au deuxième tour, il a fait étalage d'une nervosité inhabituelle et intrigante au moment de conclure qui laisse songeur... "Pourquoi je dirais que j'ai manqué de match? Je n'ai pas été au niveau, point. J'ai du mal à jouer à mon meilleur niveau, mais j'y arriverai. Je manque un peu de confiance, donc, c'est plus dur pour moi d'aller chercher mon match, de prendre plus de risques", a-t-il commenté sans convaincre grand monde.
LE FILM DU MATCH
. LES DEUX PREMIERS SETS :
Sans avoir besoin de sortir le grand jeu, se contentant le plus souvent de garder la balle dans les limites du court, Monfils décroche aisément le gain des deux premières manches. Fognini, hésitant sur la tactique à employer, donne le bâton pour se faire battre en commettant de nombreuses fautes directes.
. TROISIEME ET QUATRIEME SET :
Monfils n'a plus qu'à finir le travail. Au cours des deux manches, l'élève de Roger Rasheed compte successivement un et deux breaks d'avance, mais inexplicablement et sans raison se montre incapable de conclure. Soudainement nonchalant, il remet Fognini dans le coup, signant une véritable faute professionnelle.
. CINQUIEME SET :
A l'attaque de la cinquième manche, Monfils n'y est plus du tout. Accumulant les mauvais choix, il ne peut empêcher Fognini de prendre le large et de s'offrir une balle de 4-0. Dos au mur, bien aidé par un adversaire à son tour très nerveux, coupable de deux double-fautes consécutives, le Tricolore, poussé par un public en ébullition, trouve les ressources pour recoller au score.
. A 4-4, le juge-arbitre propose logiquement l'interruption du match en raison de l'obscurité; Les deux joueurs veulent dans un premier temps poursuivre. Fognini se ravise mais trop tard. A force de palabrer avec l'arbitre, il écope d'un point de pénalité.
. A 5-4 en faveur de Fognini, Monfils, perclus de crampes et incapable de servir à plus de 125 km/h en première balle, trouve les moyens de sauver trois balles de match, dont deux consécutives, avant d'être renvoyé aux vestiaires dans une ambiance de folie.
. De retour sur le terrain, après une nuit de réflexion, Monfils se montre toujours aussi attentiste; Après avoir laissé passer deux balles de break, il laisse Fognini prendre confiance. Plus entreprenant, l'Italien finit par faire la différence à coups d'amorties et décroche une victoire inespérée mais au final méritée.
BAGHDATIS POUR MURRAY
Marcos Baghdatis (CHY, 25) bat Marcel Granollers (ESP) 4-6, 6-1, 7-5, 6-2
Prochain adversaire : Murray.
Andy Murray (G-B, 4) bat Juan Ignacio Chela (ARG) 6-2, 6-7 (5/7), 6-3, 6-2
LES AMERICAINS POURSUIVENT
John Isner (USA/N.17) bat Marco Chiudinelli (SUI) 6-7 (3/7), 7-6 (7/3), 7-6 (9/7), 6-4
Andy Roddick (USA/N.6) bat Blaz Kavcic (SLO) 6-3, 5-7, 6-4, 6-2
LES MATCHES INTERROMPUS
Pablo Andujar (ESP) - Thomaz Bellucci (BRA/N.24) 6-1, 3-6
Ivan Ljubijic (CRO/N.14) - Mardy Fish (USA) 6-2, 6-7 (8/10)
Roland Garros
Kleybanova forfait
21/05/2011 À 17:24
Roland Garros
Fatigué, Djoko zappe Rueil
18/05/2011 À 16:18