Panoramic

Roland-Garros 2013 : Novak Djokovic sort Tommy Haas et affrontera Rafael Nadal en demie

Djokovic, la force de l'habitude
Par Eurosport

Le 05/06/2013 à 18:24Mis à jour Le 05/06/2013 à 21:26

Novak Djokovic n'a pas tremblé face à Tommy Haas en quart de finale (6-3, 7-6, 7-5) et disputera sa 12e demi-finale de rang en Grand Chelem. Ce sera face à Nadal.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Novak Djokovic est en train de prendre de très bonnes habitudes. On parle souvent, à juste titre, de l'exceptionnelle régularité de Roger Federer dans les tournois du Grand Chelem, de ses 36 quarts de finale consécutifs (série en cours), ou de sa série de 23 demi-finales (terminée, elle). Mais Djokovic n'est pas mal non plus. Mercredi, en prenant relativement aisément le dessus sur Tommy Haas (6-3, 7-6, 7-5) sur le Lenglen en un peu plus de deux heures, le Serbe s'est qualifié pour la 12e fois consécutive pour les demi-finales d'un tournoi majeur. Trois années pleines sans quitter le dernier carré. Dans ce domaine, seul Federer a fait mieux que lui dans l'ère Open. Le voilà donc présent au rendez-vous fixé par Rafael Nadal. Leur clash, vendredi, sera l'un des grands moments du tournoi.

Laborieux et emprunté il y a deux jours face à Philipp Kohlschreiber, qui lui avait pris son premier set du tournoi, le numéro un mondial s'est montré nettement plus convaincant face à un autre joueur allemand. Tommy Haas, plus vieux quart de finaliste en Grand Chelem depuis huit ans, n'a pas été laminé. Loin de là. Il a tenté, jusqu'au bout, de titiller Djokovic. Mais jamais on n'a senti celui-ci réellement en danger au cours de cette rencontre maîtrisée d'un bout à l'autre. On a déjà connu le Serbe plus impressionnant que durant cette quinzaine mais sa marge de manoeuvre sur un joueur comme Haas est largement suffisante pour parvenir à plier l'affaire en trois sets, ce qui était important pour lui.

Djokovic: 46 coups gagnants, 26 fautes directes

Djokovic a su serrer le jeu chaque fois que cela s'est avéré nécessaire. Dans le deuxième set notamment. Une manche qui s'est décidée au jeu décisif. Djokovic a gagné un point de titans à 5-5 alors que Tommy Haas servait. Un des échanges les plus importants de ce quart de finale. L'un des plus longs aussi. Dans la foulée, le finaliste 2012 a conclu sur sa mise en jeu. En menant deux sets à rien, il avait fait le plus dur. Dans le troisième set, Nole a accentué son emprise. Haas, superbe de courage et d'opportunisme, a bataillé, effaçant notamment un break de retard alors que Djokovic servait pour le match à 5-4. Haas a eu deux balles de break dans cette rencontre, il aura converti les deux. Mais ce réalisme n'a pas suffi à le sauver.

Aussi sec, le Djoker en a remis une couche dans un onzième jeu décisif, sous la forme d'un nouveau break. Cette fois, c'était bien fini pour l'Allemand: Djokovic a bouclé son match sur un jeu de service blanc. Il peut se montrer satisfait de sa copie. A la fois entreprenant et constant, il termine avec un ratio coups gagnants-fautes directes très impressionnant: 46-25. S'il avait quelques doutes après son match un peu brouillon contre Kohlschreiber, il les a balayés face à Tommy Haas. Une demi-finale sans Djokovic, ce n'était donc pas concevable. Celle qui l'attend dans 48 heures pourrait bien être une des plus dures, mais aussi une des plus importantes de sa carrière. 

0
0