Eurosport

Muguruza, Halep, Bouchard, Petkovic : elles sont quatre à pouvoir rêver de Roland-Garros

Quatre joueuses, autant de profils inattendus qui peuvent aller au bout

Le 02/06/2014 à 22:12Mis à jour Le 02/06/2014 à 23:30

Maria Sharapova reste la grande favorite du tableau féminin. Mais celui-ci n’a peut-être pas révélé toutes ses surprises. Voici pourquoi Garbiñe Muguruza, Simona Halep, Eugenie Bouchard et Andrea Petkovic peuvent rêver à leur première victoire en Grand Chelem.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Après une première semaine riche en surprises avec les éliminations successives de Na Li (N.2), Serena Williams (N.1), Agnieszka Radwanska (N.3), Dominika Cibulkova (N.9), Ana Ivanovic (N.11), Angelique Kerber (N.8) ou encore Petra Kvitova (N.5), le tableau féminin de Roland-Garros est plus ouvert que jamais. Sur les huit joueuses encore en lice, seules deux ont déjà goûté aux joies d’une victoire en Grand Chelem : Maria Sharapova et Svetlana Kuznetsova. Une autre a atteint la finale d’un majeur : Sara Errani. Rien ne dit pourtant que le titre va se jouer entre elles. Nous avons choisi quatre autres joueuses, novices à ce niveau, qui nous semblent susceptibles de créer la surprise et de soulever la coupe Suzanne-Lenglen samedi.

Garbiñe Muguruza : déjà si solide mentalement

Révélation de ce tournoi, l’Espagnole Garbiñe Muguruza a toutes les armes pour aller au bout de cette édition 2014 de Roland-Garros. Grande et athlétique (1,82 m), elle aime dicter le jeu et bouger son adversaire en distribuant de grosses frappes de coup droit dans toutes les directions. Mais elle sait aussi défendre, et plutôt bien d’ailleurs. Elle l’a prouvé contre Serena Williams au deuxième tour tour mais aussi contre Pauline Parmentier en huitièmes de finale. A vingt ans, elle fait partie de la nouvelle génération de joueuses qui bousculent la hiérarchie cette saison. Et sans se fixer de limites.

Autre point positif: malgré un certain manque d’expérience (un seul huitième de finale en Grand Chelem à l’Open d’Australie cette année), elle a fait preuve d’une très grande solidité mentale depuis le début de ce tournoi. D’abord pour conclure sans trembler son match référence face à la numéro un mondiale, Serena Williams, au deuxième tour puis pour confirmer en assumant parfaitement son tout nouveau statut de candidate au titre. Si elle réussit à passer l’obstacle, Maria Sharapova, désormais favorite numéro un du tournoi, Garbiñe Muguruza pourrait bien devenir la nouvelle reine de Roland-Garros.

  • Principal obstacle : Sharapova en quarts. La Russe a remporté leur seule confrontation à ce jour (Rome 2013)
  • Probabilité de sa victoire : 12%
Garbine Muguruza crie sa joie après son succès face à Pauline Parmentier à Roland-Garros 2014

Garbine Muguruza crie sa joie après son succès face à Pauline Parmentier à Roland-Garros 2014AFP

Eugénie Bouchard : la porte-drapeau

Comme Garbiñe Muguruza, Eugenie Bouchard n’a que vingt ans. Mais c’est elle qui a été désignée porte-drapeau de la génération montante. Déjà 16e mondiale, la Canadienne a parfaitement géré la transition juniors-circuit WTA et réalise un très bon début de saison. En Australie, elle avait éliminé Ana Ivanovic en quarts de finale avant de buter sur Na Li, la future gagnante, en demi-finale.

Juste avant Roland-Garros, Eugénie Bouchard a remporté le premier titre de sa carrière à Nuremberg (sur terre battue…). Elle en est donc à neuf victoires consécutives avant son quart de finale face à l’Espagnole Carla Suarez Navarro.  Dotée d’un jeu très puissant et agressif, "Super Genie" n’hésite jamais à aller vers l’avant pour conclure le point. Une dynamique qui pourrait la mener tout droit vers son premier titre du Grand Chelem si elle ne se laisse pas rattraper par ses émotions.

  • Principal obstacle: son tableau. Sa prochaine adversaire, Carla Suarez Navarro a remporté leur seule confrontation à ce jour (Wimbledon 2013). Une demi-finale très compliquée contre Muguruza ou Sharapova l’attend ensuite
  • Probabilité 10%
Eugenie Bouchard Roland-Garros 2014

Eugenie Bouchard Roland-Garros 2014AFP

Andrea Petkovic : pour couronner sa deuxième carrière

A bientôt 27 ans, Andrea Petkovic vit une seconde jeunesse sur le circuit WTA. Après avoir atteint la 9e place mondiale en 2011, elle a vu sa progression stoppée par une série de blessures sérieuses (genou, dos, cheville, de nouveau le genou). Résultat: deux saisons gâchées et une descente vertigineuse au classement. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Classée 177e mondiale en mars 2013, Andrea Petkovic était remontée au 39e rang à la fin de la saison. Une progression qu’elle a poursuivie cette année puisqu’elle pointe actuellement au 27e rang mondial. A Paris, elle a parfaitement profité d’un tableau rendu favorable par l’élimination de Na Li (N.2) pour se qualifier pour les quarts de finale d’un Grand Chelem pour la quatrième fois de sa carrière, la première depuis 2011. Pour dépasser enfin ce stade et viser le titre, Andrea Petkovic devra s’appuyer sur ses qualités de combattante et surtout éviter tout départ raté comme ce fut le cas lors de son huitième de finale contre Kiki Bertens (1-6, 6-2, 7-5).

  • Principaux obstacles : Sara Errani. Tête de série N.10, l’Italienne, finaliste en 2012, représente le premier vrai test pour Petkovic. La difficulté de l’Allemande à conclure le point pourrait aussi lui jouer des tours.
  • Probabilité : 6%
Andrea Petkovic à Roland-Garros 2014

Andrea Petkovic à Roland-Garros 2014AFP

Simona Halep : la mieux classée, c’est elle

Après une saison 2013 riche de six titres remportés, Simona Halep a confirmé sa nette progression en début de saison. Victorieuse à Doha, quart de finaliste à l’Open d’Australie, demi-finaliste à Indian Wells, finaliste à Madrid, Simona Halep est maintenant bien installée dans le Top 5 mondial (4e). Elle est désormais la joueuse la mieux classée du tableau parisien et compte bien profiter de cet avantage et de son jeu très propre et précis pour décrocher son premier titre du Grand Chelem dans sa ville préférée. "Si je dois gagner un tournoi du Grand Chelem, j’aimerais que ça soit ici", a-t-elle déclaré sur le court après sa victoire contre Sloane Stephens en huitièmes. Histoire peut-être d’imiter sa compatriote Virginia Ruzici, victorieuse à Roland-Garros en 1979 et qui s’occupe maintenant de ses intérêts.

  • Principal obstacle : Kuznetsova, son adversaire en quart. Même redescendue au 28e rang mondial, Svetlana Kuznetsova, victorieuse à Paris en 2009, reste une cliente très sérieuse sur terre battue. Et ce n’est pas Petra Kvitova, battue 9-7 au troisième set au troisième tour, qui dira le contraire.
  • Probabilité : 14%
Simona Halep lors de son match face à Sloane Stephens à Roland-Garros 2014

Simona Halep lors de son match face à Sloane Stephens à Roland-Garros 2014AFP

Probabilité de victoire attribuée aux autres quart-de-finalistes

  • Maria Sharapova : 25%
  • Svetlana Kuznetsova : 15%
  • Sara Errani : 10%
  • Carla Suarez Navarro : 8%
0
0