AFP

Serena Williams est allée au bout d'elle-même pour s'offrir une nouvelle finale

Serena est allée au bout d'elle-même pour s'offrir une nouvelle finale

Le 04/06/2015 à 19:27Mis à jour Le 04/06/2015 à 22:09

ROLAND-GARROS - Serena Williams, diminuée physiquement, au bord de l'abandon, a puisé dans ses ultimes réserves pour se qualifier jeudi pour sa troisième finale à la porte d'Auteuil face à Timea Bacsinszky, 4-6, 6-3, 6-0. Samedi, la lauréate des éditions 2002 et 2013 rencontrera Lucie Safarova, présente pour la première fois au dernier stade d'un Grand Chelem.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Celle-là, Serena ne l'oubliera pas. Miss Williams s'est qualifiée "comme prévu" pour sa 24e finale de Grand Chelem. Elle n'est plus qu'à un match de son 20e titre majeur, qu'elle devra conquérir samedi face à Lucie Safarova. Sa victoire contre Timea Bacsinszky n'est pas en soi une surprise et, pourtant, elle relève presque du miracle. Malade, visiblement très diminuée, au bord des larmes à plusieurs reprises et, l'a-t-on cru, de l'abandon, l'Américaine a fini par surmonter une situation compromise pour s'imposer en trois sets (4-6, 6-3, 6-0).

Avant le début de cette seconde demi-finale, Roland-Garros bruissait déjà des rumeurs concernant l'état physique de Serena. Jana Novotna, sur Twitter, avait confié l'avoir vue dans un piteux état dans les vestiaires. L'impression visuelle sur le court n'a pas démenti la Tchèque. Breakée, dans le 5e jeu du match, Williams a commencé à donner des signes d'une fatigue particulièrement prononcée. A 5-3 en faveur de Bacsinszky, la numéro un mondiale, quasiment à l'arrêt sur le court, a même commencé à pleurer. On a alors vraiment pensé que la fin du match était proche. D'autant que, solide sur son service, le Suissesse a bouclé ce premier set 6-4.

Serena Williams est allée au bout d'elle-même pour battre Timea Bacsinszky lors de la demi-finale à Roland-Garros en 2015

Serena Williams est allée au bout d'elle-même pour battre Timea Bacsinszky lors de la demi-finale à Roland-Garros en 2015AFP

10 jeux de suite !

Jusqu'au milieu du deuxième set, aucune issue autre qu'une victoire de Bacsinszky semblait possible. Pour son premier match à ce niveau, elle résistait non seulement à la pression de l'évènement mais parvenait aussi à gérer le comportement particulier de son adversaire. Il n'est jamais simple de jouer face à quelqu'un à ce point diminué. Lorsque la Vaudoise a réussi le break pour mener 3-2 dans le second set, l'affaire paraissait quasiment pliée. Qui aurait alors pu imaginer qu'elle ne marquerait plus un seul jeu dans cette demi-finale ? Serena Williams a remporté les... 10 derniers.

Dans cette seconde moitié de match, l'Américaine a alterné les moments où elle est encore apparue proche de la décomposition totale et sursauts impressionnants, comme sur ce passing de coup droit en bout de course dans les derniers instants de la rencontre, après une course latérale bluffante. Après 1h54 d'un combat pas comme les autres, ce sont deux joueuses en larmes qui ont salué le central à leur sortie du court. Mais celles de Timea Bacsinszky, passée si près de son conte de fées, n'avaient pas le même goût...

0
0