AFP

Wawrinka, 5 stats bluffantes pour un sacre qui fera date

Wawrinka, 5 stats bluffantes pour un sacre qui fera date

Le 07/06/2015 à 20:06Mis à jour Le 08/06/2015 à 14:15

ROLAND-GARROS - Stan Wawrinka a frappé un très grand coup en battant Novak Djokovic en finale dimanche. Le titre du Suisse prend une dimension exceptionnelle. La preuve à travers ces cinq statistiques.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Ses deux seules victoires contre des N.1 mondiaux ? En finale de Grand Chelem

Battre un numéro un mondial, pour tout joueur qui n'a jamais atteint ce rang, c'est un privilège. Le battre dans un tournoi du Grand Chelem, c'est plus exceptionnel encore. Réussir ça en finale de Grand Chelem, c'est ahurissant. Mais le faire deux fois en finale de Grand Chelem, il n'y a plus de mots. C'est pourtant ce que Stan Wawrinka a accompli. Rafael Nadal était numéro un mondial lorsque le Suisse l'a dominé en finale de l'Open d'Australie en 2014. Il a donc récidivé dimanche face à Novak Djokovic. Mais ce qui est d'autant plus invraisemblable, c'est qu'il s'agit là des deux seules victoires du Suisse contre des joueurs classés à la première place à l'ATP. Et des matches comme ça, Wawrinka en a joué... 19. 17 défaites et deux victoires. La qualité, plus que la quantité. C'est bien aussi, non ?

L'étreinte entre Wawrinka et Djokovic après le match

L'étreinte entre Wawrinka et Djokovic après le matchAFP

Battre les têtes de série N.1 et 2 ? Il est le seul depuis 22 ans

C'est l'autre stat' surnaturelle sponsorisée par "Stanimal". Dans ce Roland-Garros, pour soulever la Coupe des Mousquetaires, il s'est chargé en personne de battre les deux premières têtes de série du tableau. Roger Federer en quarts, d'abord, Novak Djokovic en finale ensuite. Or il avait déjà signé pareille performance en 2014 à Melbourne, exactement dans le même ordre, sortant la tête de série numéro 2 (Djokovic, alors) en quarts puis dominant le numéro un en finale (Nadal, en l'occurrence).

Ce double exploit est plus retentissant encore quand on sait que personne, absolument personne d'autre n'a réussi ça au cours des deux dernières décennies. Il fallait remonter à Roland-Garros 1993 pour trouver trace d'un joueur gagnant un majeur avec des victoires sur les deux plus hautes têtes de série. C'était Sergi Bruguera à Paris, en 1993. L'Espagnol avait sorti Pete Sampras en quarts et Jim Courier en finale. En 22 ans, Wawrinka est donc le seul à pouvoir se targuer de cette performance. Plutôt deux fois qu'une.

Il a mis fin à la série de 28 victoires de Djokovic

Stan Wawrinka n'a pas battu n'importe qui dimanche en finale pour apposer son nom au palmarès. Il a pris le dessus sur le joueur le plus dominateur de ces dernières années. Novak Djokovic restait sur une série impressionnante de 28 victoires consécutives. Près de quatre mois qu'il n'avait plus connu la défaite. Plus frappant encore, il avait remporté tous les tournois majeurs auxquels il avait pris part depuis le mois d'octobre 2014. A l'exception du Masters 1000 de Madrid, que le Serbe avait zappé pour se reposer, il avait enchaîné une sidérante série victorieuse : le Masters 1000 de Bercy, la Masters Cup, l'Open d'Australie, puis quatre autres Masters 1000 : Indian Wells, Miami, Monte-Carlo et Rome. Battre ce Djokovic-là, c'est monstrueux.

Le doublé Juniors-Seniors ? Du jamais vu depuis les années 80

Il est toujours difficile de confirmer un talent précoce. Vainqueur de Roland-Garros chez les Juniors en 2003, le Vaudois aura donc mis 11 années pour s'imposer également chez les grands. Un tel doublé semblait appartenir à un autre temps. Un autre siècle, en tout cas. Le dernier à l'avoir fait était Mats Wilander. Vainqueur à 16 ans chez les Juniors en 1981, l'année du dernier titre de son compatriote Bjorn Borg, le Suédois s'était ensuite imposé dès l'édition suivante en 1982 dans le grand tableau.

Depuis son troisième et dernier titre en 1988, jamais un ancien vainqueur chez les Juniors n'avait remporté Roland-Garros. C'est un doublé rarissime puisque, depuis la création des Internationaux de France il y a 90 ans, seuls six joueurs ont gagné les deux titres : Rosewall, Emerson, Gimeno, Lendl, Wilander et... Wawrinka.

Stan Wawrinka, doigts pointés vers le public

Stan Wawrinka, doigts pointés vers le publicAFP

Il est le premier trentenaire sacré depuis 25 ans

Il y a bien longtemps que Roland-Garros n'a plus été la propriété d'un trentenaire. Un quart de siècle, très exactement. C'était Andres Gomez. En 1990, l'Equatorien venait de souffler ses 30 bougies (30 ans et 103 jours), comme Wawrinka (30 ans et 70 jours). Comme Wawrinka, il n'avait jamais dépassé les quarts auparavant à paris. Et comme Wawrinka, c'était sa 11e participation à Roland-Garros. Et comme Wawrinka, il avait gagné sa finale en quatre sets. Curieuses coïncidences historiques. On ajoutera que lui non plus n'avait pas franchement l'étiquette de favori avant d'affronter Andre Agassi... Wawrinka est le 11e trentenaire à gagner un titre du Grand Chelem dans l'ère Open. Roger Federer, à Wimbledon en 2012, était le dernier en date.

Roland Garros 2015 champion Stan Wawrinka

Roland Garros 2015 champion Stan WawrinkaReuters

0
0