AFP

Bourgue a été grand, mais Murray n'a rien voulu savoir

Bourgue a été grand, mais Murray n'a rien voulu savoir

Le 25/05/2016 à 17:45Mis à jour Le 25/05/2016 à 18:26

ROLAND-GARROS - Mené deux sets à un par un épatant Mathias Bourgue, Andy Murray a dû s'arracher pour s'imposer à nouveau en cinq manches, comme au premier tour (6-2, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3), après plus de trois heures trente de combat.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

L’avait-il imaginé dans ses rêves les plus fous ? Mathias Bourgue, 166e mondial, disputant son premier match face à un joueur Top 50 à Roland-Garros, en train de damer le pion du numéro deux mondial, sur le court central de Roland-Garros. C’est pourtant ce que le jeune Français a fait pendant plus de trois heures… avant de s’incliner face à Andy Murray, mercredi au 2e tour de Roland-Garros. Avec les honneurs, au terme d’une rencontre en cinq sets qui a fait lever les spectateurs plus d’une fois (6-2, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3).

Face à lui, au lendemain d’un premier tour déjà compliqué à boucler, Andy Murray avait encore la tête des mauvais jours. Pestant beaucoup contre lui-même, l’Ecossais s’est compliqué la tâche tout seul. C’est lui qui a pourtant fait main basse sur la partie en premier en dominant le premier set. Son jeune adversaire, dans un premier temps impressionné de jouer sur ce gigantesque court central, s’est alors mis à lâcher ses coups. Au lieu d’accepter le combat, Murray a subi le jeu varié de son adversaire et s’est laissé couler doucement. Grave erreur : le Français, porté par les 14000 personnes présentes, s’est alors senti pousser des ailes.

Le culot de Bourgue n’a pas eu raison de l’expérience de Murray

Fait incroyable : mené 6-2, 2-0, Bourgue a alors empoché les huit jeux suivants. Non seulement pour refaire son retard, mais ensuite pour faire la course en tête dans le troisième set, bien aidé par un Murray qui touchait le fond en commettant deux doubles fautes pour le seul break de la manche. Cet avantage a été jalousement conservé par le protégé d’Olivier Malcor qui a pris à son tour les rênes du match en menant deux sets à un. Murray, lui, a dû alors se résigner à vivre pareille mésaventure qu’au premier tour, face à Radek Stepanek. Cette fois-ci sans interruption par la nuit.

Plus avare en fautes directes, notamment en revers qui l’a bien plombé durant la partie, le Britannique est peu à peu redevenu le numéro deux mondial. Plus précis à l’échange et plus mordant en retour, il a finalement obtenu ce qu’il voulait : un cinquième set, après un relâchement du Français. Lui qui n’a pas l’habitude de ce genre de rencontre de très haut niveau, a peu à peu marqué le pas physiquement. Ses courses aux quatre coins du court se sont multipliées au point de tirer la langue en fin de quatrième manche, donnée sur une double faute. C’est le tournant du match.

Face à l’expérience du double vainqueur en Grand Chelem, plus toute la fatigue accumulée, Bourgue a vite lâché prise dans le dernier acte. Rapidement breaké, il a vu ce match lui filer entre les doigts. Avec la retentissante victoire qui allait avec. Pour la deuxième fois de suite, Murray évite de chuter dans les oubliettes dans ce Roland-Garros, qui s’annonce décidément très long pour le Britannique. A moins qu’Ivo Karlovic, son adversaire au 3e tour, ne mette un terme à son parcours au prochain match. Bourgue n’en a pas été loin, il en gardera quand même un excellent souvenir.

Vidéo - Hlts RG : Bourgue - Murray

02:50
0
0