Getty Images

6-0, 6-1, 6-0 : Avant l'orage, Nadal a foudroyé Basilashvili

6-0, 6-1, 6-0 : Avant l'orage, Nadal a foudroyé Basilashvili
Par Eurosport

Le 02/06/2017 à 14:44Mis à jour Le 02/06/2017 à 15:14

ROLAND-GARROS 2017 - Rafael Nadal s'est montré sans pitié vendredi sur le court Philippe-Chatrier pour le pauvre Nikoloz Basilashvili, qui n'a pu prendre qu'un seul pêtit jeu en trois sets (6-0, 6-1, 6-0) et 1h30 de match. Jamais le Majorquin n'avait gagné en concédant aussi peu de jeux à Paris.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Rafael Nadal a remporté vendredi le 75e match de sa carrière à Roland-Garros. Un succès aux allures de record pour le Majorquin, qui n'a laissé qu'un seul jeu à son malheureux adversaire, Nikoloz Basilashvili. Le Géorgien, tombeur de Gilles Simon puis Viktor Troicki aux deux premiers tours, a été pulvérisé par le nonuple vainqueur du tournoi : 6-0, 6-1, 6-0 en 90 minutes. Nadal efface son précédent record, qui datait de sa victoire contre Juan Monaco en huitièmes de finale de l'édition 2012 (6-2, 6-0, 6-0).

Auréolé des deux premiers succès de sa carrière sur la terre battue parisienne, Basilashvili attendait sans doute un peu mieux de son rendez-vous de prestige avec Rafael Nadal. Mais le Géorgien n’est tout simplement jamais rentré dans la rencontre. Dans le neuvième jeu et alors que Nadal avait déjà un set et un break d’avance, il a décoché un coup droit qui a laissé surplace le Majorquin. C’était seulement le 10e point qu’il inscrivait et… son premier coup gagnant de la rencontre. Il en inscrira cinq sur l’ensemble de la partie.

Nadal n'a jamais laissé Basilashvili exister

C’est dire la faible adversité qu’a trouvé Nadal pour le troisième match de sa quinzaine. Sérieux et appliqué, le nonuple vainqueur du tournoi a tranquillement déroulé son tennis entre gifles en coup droit et revers long de ligne millimétrés. Il a aussi eu un peu de déchet dans son jeu (23 fautes directes) mais sa marge était telle sur son adversaire que ça n’a pas suffi à le mettre en danger. Et la seule fois où il a eu des balles de break à défendre (à 6-0, 6-1, 3-0), il a su hausser son niveau global pour éteindre toutes velléités de révolte de son adversaire.

S’il n’avait jamais infligé une telle défaite à Roland à un de ses adversaires, il lui faudra patienter encore un peu pour battre son record de 17 jeux consécutifs inscrits sur un seul et même match. C’était (aussi) face à Juan Monaco en 2012. Le Géorgien a sauvé l'honneur d'un petit sursaut dans le deuxième set pour s’éviter cela. Mais l’humiliation restera. La suite pour Nadal sera face à Roberto Bautista Agut. Une seule rencontre entre les deux hommes : en 2014 à Madrid. Le duel avait tourné à l’avantage du Majorquin. Cette fois, une place en quarts de finale sera en jeu.

Rafael Nadal

Rafael NadalGetty Images

0
0