Getty Images

Roland-Garros : Lucas Pouille éliminé en 5 sets par Albert Ramos-Vinolas

Entre déception et frustration, Pouille dit au revoir à Paris

Le 02/06/2017 à 19:49Mis à jour Le 02/06/2017 à 22:25

ROLAND-GARROS – Lucas Pouille n'ira pas au-delà du troisième tour. Visiblement diminué physiquement en raison d'une blessure au dos, le Français a été éliminé en cinq manches vendredi par l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (6-2, 3-6, 5-7, 6-2, 6-1). Ce dernier affrontera Novak Djokovic en huitième de finale.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Lucas Pouille ne verra pas la seconde semaine de Roland-Garros. Parti avec plein d’espoir, le Nordiste n’a pas réussi à passer Albert Ramos-Vinolas au 3e tour. Une déception pour lui qui menait deux sets à un avant de flancher physiquement (6-2, 3-6, 5-7, 6-2, 6-1). L’Espagnol, 20e mondial, retrouve quant à lui les huitièmes de finale pour la seconde année consécutive à Paris où, cette fois-ci, il aura le tenant du titre Novak Djokovic face à lui.

Vidéo - 5 sets, c'était trop pour Pouille cette fois-ci : les temps forts de sa défaite en vidéo

03:39

En cinq sets, Lucas Pouille avait montré une belle solidité en Grand Chelem depuis l'année dernière. Il restait même sur 5 matches remportés au bout de la manche décisive. Mais ce vendredi, la marche était trop haute. Après le gain des deuxième et troisième sets, le Français avait finalement pris l'ascendant sur une rencontre mal entamée. La perte du premier set assez vite concédée lui a fait mal, mais pas autant que la quatrième manche où, physiquement, il s'est mis à déguster. En cause, son dos qui l'a contraint à réduire la voilure.

84 fautes directes en 5 sets pour Pouille

Face à un joueur comme Ramos, cela n'a pas pardonné. Avec son jeu de gestionnaire et un lift haut, le gaucher de Mataro a fait la course en tête pour provoquer une dernière manche décisive. Pouille a tenté de faire ce qu'il a pu mais son manque de lucidité l'a irrémédiablement fait plonger. En forçant son tennis, Pouille a souvent pris les mauvaises décisions, abusant parfois trop des amorties. Si ses 9 doubles fautes n'ont rien arrangé, ses 84 fautes directes, dont 18 dans le dernier set, ont creusé un peu plus son trou.

Comme à Monte-Carlo, où l'Espagnol l'avait privé de finale de Masters 1000 face à Rafael Nadal, le Français a rendu les armes avec pas mal de frustration. D'autant que Novak Djokovic s'annonçait au prochain tour, dans un match qui aurait été un moment fort de la quinzaine. Après l'élimination du Nordiste, il ne reste que deux Français en course dans le tableau messieurs - Richard Gasquet et Gaël Monfils - qui s'affronteront samedi pour une place en huitièmes de finale.

Vidéo - Pouille : "C'est la première fois que je ressentais des crampes en match"

01:27
0
0