Getty Images

A 14 ans, Cori Gauff confirme son effarant potentiel

A 14 ans, Cori Gauff confirme son effarant potentiel

Le 08/06/2018 à 23:50Mis à jour Le 09/06/2018 à 09:11

ROLAND-GARROS 2018 – C'est aussi le grand jour pour les juniors, dont les tournois masculin et féminin connaitront leur dénouement samedi. Chez les filles, la sensation américaine Cori Gauff, 14 ans, a confirmé son coup d'éclat du dernier US Open. La protégée de Patrick Mouratoglou espère aller au bout cette fois.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Neuf mois plus tard, elle a passé la barre des 14 ans, mais elle était encore la plus jeune joueuse du tableau juniors à Roland-Garros. Tête de série numéro 16, "Coco" a confirmé ses prouesses de Flushing. La revoilà en finale, qu'elle a atteint sans perdre un seul set et en sortant notamment la tête de série numéro deux, la Chinoise Xinyu Wang (6-4, 6-4). Elle affrontera samedi sa compatriote Caty McNally. La relève est déjà prête chez les filles aux Etats-Unis...

Vidéo - Mouratoglou : "Cori Gauff, un phénomène dont vous n'avez fini d'entendre parler"

01:19

Dans les pas de Martina Hingis ?

Née en mars 2004, Gauff a été repérée en 2015 par Patrick Mouratoglou et a intégré son académie, où elle s'entraîne toujours aujourd'hui. "L'Académie Mouratoglou m'a incontestablement aidé à améliorer mon jeu, notamment à être plus constante et j'y ai appris comment jouer sur la terre battue européenne", explique-t-elle. Manifestement, elle apprend vite et bien. Si elle s'impose samedi, la Floridienne sera la plus jeune lauréate de Roland-Garros juniors depuis une certaine Martina Hingis, sacrée à l'âge de... 12 ans et demi en 1993.

Très ambitieuse, elle confiait à New York l'été dernier qu'elle rêvait de devenir "la plus grande joueuse de tous les temps". Déjà grande par la taille (1,76m) pour son âge, Gauff pourrait ne pas s'éterniser chez les juniors, même si la WTA met des restrictions pour les joueuses très jeunes quant au passage chez les professionnels. Jusqu'à ses 17 ans, elle ne pourra disputer qu'un nombre limité de tournois pros. Deux semaines avant Roland-Garros, "Coco" a disputé son premier tournoi pro, un 25000$ à Osprey, en Floride. Elle y a aussi gagné le premier match de sa carrière, contre Alexandra Perper, 417e mondiale.

Vidéo - Le 1er tour de Cori Gauff contre Rogozinska Dzik

02:40

La bénédiction du 8 août

Chez les garçons, la finale se tiendra également samedi et opposera l'Argentin Sebastian Baez, tête de série numéro un et favori du tournoi, à Chun Hsin Tseng, je joueur de Taipei. Ce dernier est d'ailleurs lui aussi pensionnaire de l'Académie Mouratoglou, également depuis trois ans. Chun Hsin Tseng a battu en demi-finale Sebastian Korda, son bourreau en finale du dernier Open d'Australie Juniors. Pour l'anecdote, Tseng est né le 8 août 2001, le jour des 20 ans d'un certain Roger Federer. C'est décidément une date porte-bonheur : il y a deux ans, la finale des Juniors avait opposé Geoffrey Blancaneaux à Felix Auger-Aliassime, eux aussi nés un 8 août (1998 pour le Français, 2000 pour le Canadien).

Chun Hsin Tseng, vainqueur des Petits As (-14 ans) en 2016 espère donc ne pas échouer au port comme à Melbourne, mais il aura fort à faire contre Sebastian Baez. L'Argentin avait souffert au premier tour contre le Français Mathys Erhard. Mené 7-6, 3-2 et break contre lui, Baez s'était ensuite fâché pour s'imposer 6-7, 6-3, 6-0. Il avait également souffert en quarts de finale (victoire 1-6, 7-6, 7-5) contre le Dominicain Nick Hardt, mais il a en revanche déroulé en demie. Les deux finales des Juniors se tiendront sur le court numéro 1, à partir de 11 heures pour les garçons, suivis de la finale filles dans la foulée.

Cori Gauff et Patrick Mouratoglou (DR)

Cori Gauff et Patrick Mouratoglou (DR)From Official Website

0
0