On ne sait pas jusqu'où il ira. Mais Alexander Zverev est encore là. Et à la lumière des événements et d'une première semaine des plus compliquées, ce n'est pas loin d'être un exploit. Enfin, ç'en serait un si le jeune homme n'était pas 3e joueur mondial et tête de série numéro 2 ici à Roland-Garros. Quoi qu'il en soit et quoi qu'il advienne désormais, "Sascha" aura réussi aux Internationaux de France ce qu'il n'était pas encore parvenu à faire ailleurs jusqu'ici : à savoir, se hisser en quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem. A 21 ans, ce n'est quand même pas si mal (sur le papier).
Mais sur le court, que ce fut douloureux. Parce que le jeune et lumineux Alexander vient d'enchaîner un troisième tour de rang en cinq sets. Après Lajovic et Dzumhur, l'Allemand ne s'est pas baladé face à Karen Khachanov (4-6, 7-6, 2-6, 6-3, 6-3). Le vainqueur du tournoi de Marseille, onze mois plus vieux que Zverev, a fait vivre un enfer à son adversaire du jour, faisant la course en tête constamment. Vainqueur du premier (6-4) et du troisième set (6-2), il n'est pas passé loin de définitivement de noyer Zverev, qui n'a toujours fait grand-chose pour se hisser au-dessus de la ligne de flottaison.

Un autre marathon et un bonheur pour Zverev : les temps forts de sa victoire face à Khachanov

ATP Madrid
Zverev à l'expérience
IL Y A 9 HEURES

L'art de se compliquer la tâche

Zverev a joué aux montagnes russes face à son adversaire et s'est souvent compliqué la tâche quand il pouvait se la faciliter dans les grandes largeurs. A l'image de ce smash envoyé droit dans le filet sur une balle de deuxième set, à 5-4. Zverev aura même fini par être débreaké après… trois balles pour revenir à une manche partout. Ce qu'il fera un peu plus tard, au cœur d'un tie-break mieux maîtrisé (7-6).
Au regard des statistiques, on ne peut pas dire que la tête de série numéro 2 a fait beaucoup de choses moins bien que Karen Khachanov. Efficacité au service, points gagnants, etc. Il aura juste eu le tort d'être inconstant et de, souvent, jouer à se faire peur. Comme à 5-3 en fin de quatrième set. Au moment de conclure sur sa mise en jeu, il aura une nouvelle fois ouvert une fenêtre au Russe, lui offrant deux balles de break. A l'arrivée, pas de bobo. Et un set empoché quelques minutes plus tard, sur un ace (6-3).
La cinquième manche, après 2h48 de duel, aura finalement été ce qu'Alexander Zverev aura le mieux maîtrisé. Après avoir pris la mise en jeu de Khachanov d'entrée, la tête de sérié numéro 2 n'au pas laissé passé sa chance de rejoindre, pour la première fois, de sa carrière naissante le Top 8 d'un tournoi du Grand Chelem. Après trois matches de suite en cinq manches. Pas un détail. Lundi ne sera pas de trop pour souffler.

Un dernier coup droit dans le filet et un sacré soulagement pour Zverev

ATP Madrid
Quelle prise de risque ! Zverev a tenté un ace sur seconde... et a "offert" une balle de set
IL Y A 10 HEURES
ATP Madrid
Zverev - Berrettini : Les gros bras vont en découdre
IL Y A 19 HEURES