Madison Keys n'avait jamais dépassé les huitièmes de finale à Roland-Garros, cap qu'elle n'avait d'ailleurs atteint qu'une seule fois, il y a deux ans. L'Américaine n'était pas davantage dans les grandes favorites de ce tournoi après un printemps plutôt quelconque sur terre.
Au cumul de Stuttgart, Madrid et Rome, elle n'avait gagné qu'un seul match. Mais depuis dix jours, elle casse tout sur son passage. la voilà en demi-finales sans avoir perdu le moindre set. Mardi, c'est Yulia Putintseva qui s'est heurtée à Keys, s'inclinant à son tour en deux manches (7-6, 6-4).

Keys solide en première

Roland Garros
Et une surprise, une : Jabeur passe déjà à la trappe
22/05/2022 À 11:42
La jeune Américaine disputera sa troisième demi-finale en Grand Chelem, ayant aussi atteint ce niveau de la compétition lors de l'Open d'Australie en 2015. Elle a dû renverser la situation dans la première manche, car la bondissante Putintseva a breaké en premier sur son unique occasion de la partie (4-3), puis a servi pour le gain du set. Mais l'Américaine, en prenant le jeu à son compte (30 coups gagnants contre 12) l'a fait craquer. Menée 2-0 dans le jeu décisif, Keys a repris l'ascendant pour empocher ce tie break 7-5.
"J'avais besoin de me concentrer davantage, de prendre mon temps et de faire confiance en mon jeu quand je me suis créée des occasions", a expliqué la N.3 américaine, "heureuse" de ne pas avoir concédé de manche sur le court Suzanne-Lenglen. Devant un public clairsemé, Keys a continué de mettre la pression sur son adversaire et l'a breakée une nouvelle fois dans le septième jeu (4-3). Elle est restée solide au service (78% de premières balles) pour boucler la partie en 1h24 min.
Roland Garros
Les temps forts de la finale 2018 : Thiem s'est accroché une heure, puis Nadal a déroulé
08/06/2019 À 23:10