Getty Images

Roland-Garros ne veut plus de la tenue de Williams, Serena joue l'apaisement

Serena joue l'apaisement concernant sa tenue : "Je suis sûre qu'on va parvenir à un accord"
Par AFP

Le 25/08/2018 à 19:08Mis à jour Le 25/08/2018 à 19:39

ROLAND-GARROS - Bernard Giudicelli, le président de la FFT, a prévenu que la tenue dite "Black Panther" qu'arborait Serena Williams à Roland-Garros ne serait "plus acceptée" en 2019. Une sortie qui n'a pas été du goût des acteurs du monde du tennis, ni de Nike, sponsor de l'Américaine. L'ancienne n°1 mondiale a joué l'apaisement depuis New York, samedi.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Serena Williams a prôné l'apaisement samedi après avoir été prévenue par le président de la Fédération française de tennis (FFT) qu'elle ne pourrait plus jouer à Paris dans une tenue similaire à la combinaison noire qu'elle portait lors de la dernière édition de Roland-Garros.

"Je pense que les tournois du Grand Chelem ont le droit de faire ce qu'ils veulent", a expliqué Williams lors d'une conférence de presse à deux jours du coup d'envoi de l'US Open (27 août-9 septembre). "Je pense aussi que s'ils savent que certaines choses ont une raison médicale, il n'y a aucune raison qu'ils ne soient pas OK."

Roland-Garros veut durcir ses règles concernant les tenues

L'Américaine n'a d'ailleurs pas semblé rancunière pour un sou envers Bernard Giudicelli, le président de la Fédération française de tennis, dont la sortie sur sa tenue - une combinaison noire, avec une ceinture rose, appelée tenue "Black Panther" par son équipementier Nike - avait déclenché un début de polémique.

"C'est quelqu'un avec qui il est facile de parler (...) toute mon équipe est française, donc nous avons une relation merveilleuse", a insisté Williams, entraînée depuis 2012 par le Français Patrick Mouratoglou. "Je suis sûre qu'on va parvenir à un accord et que tout sera OK, ce n'est pas quelques chose de grave, tout va bien."

"Je crois qu'on est parfois allé trop loin. Cette tenue ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et l'endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin", avait affirmé Giudicelli dans une interview à Tennis Magazine, citée par de nombreux médias français. Pour la prochaine édition du Grand Chelem français, la Fédération compte donc demander aux équipementiers "de leur communiquer" les tenues.

Serena Williams, vêtue de sa tenue "Black Panther" à Roland-Garros

Serena Williams, vêtue de sa tenue "Black Panther" à Roland-GarrosGetty Images

L'Américaine aux 23 trophées en Grand Chelem avait surpris tout le monde Porte d'Auteuil avec sa combinaison noire inspirée du film Black Panther et qui lui fait se ressentir comme une "princesse guerrière". Si elle avait décrit la combinaison comme "amusante et pratique", elle insistait aussi sur son côté médical puisqu'elle favorise "une meilleure circulation sanguine". Elle avait connu des complications médicales après avoir donné naissance à sa fille, Olympia, en septembre, notamment des "problèmes de caillots de sang".

Le monde du tennis réagit, Nike aussi

Plusieurs personnalités du monde du tennis ont réagi, en partageant les propos du président de la FFT. Parmi eux, l'ancien numéro 1 mondial Andy Roddick a qualifié les mots de Giudicelli de "bêtes et peu clairvoyants". "Parfois, il serait bon que le sport sorte de sa façon de faire", a ajouté l'Américain.

Nike, sponsor de Serena Williams et concepteur de la fameuse tenue, a également réagi dans la soirée en publiant un visuel présentant son athlète Porte d'Auteuil. "Vous pouvez priver le super-héros de son costume, mais vous ne pouvez jamais lui prendre ses super-pouvoirs", peut-on y lire.

0
0