Getty Images

Roland-Garros - Incroyable ! Marco Cecchinato sort Novak Djokovic en quart de finale

Incroyable ! Cecchinato s'offre Djokovic et sa première demie de Grand Chelem

Le 05/06/2018 à 19:20Mis à jour Le 05/06/2018 à 20:33

ROLAND-GARROS - Sensation sur le court Suzanne-Lenglen. L'ancien numéro 1 mondial Novak Djokovic s'est incliné mardi en quart de finale, sorti en quatre manches (6-3, 7-6, 1-6, 7-6, en 3h26) par la surprise italienne de cette édition 2018, Marco Cecchinato. Arrivé à Paris sans aucune victoire en Grand Chelem, le 72e mondial se retrouve dans le dernier carré et poursuit son incroyable parcours.

L'incroyable Marco Cecchinato n'en finit plus de rêver. "C'est un rêve éveillé" avait-il dit après avoir battu David Goffin dimanche sur le court Suzanne-Lenglen. 48 heures plus tard, il ne s'est pas rendormi pour signer une performance plus extravagante encore face à Novak Djokovic. Le Serbe n'est peut-être plus dans le Top 10, mais pour ce qu'il représente, et parce qu'il y avait là une place dans le dernier carré en jeu, la merveille de match livré par l'Italien est vraiment remarquable. Au bout de trois heures et demie d'un match emballant, le plus beau depuis le début de la quinzaine, Cecchinato a mis le Djoker à terre en quatre sets (6-3, 7-6, 1-6, 7-6).

Mieux vaut commencer par ce qui restera de façon indélébile, à savoir ce tie-break du quatrième set, qui a mis le public du Lenglen en transe. Et ces trois points consécutifs, à partir de 5-5, ont porté ce quart de finale dans une dimension assez exceptionnelle. Trois points d'anthologie, avec deux joueurs jouant à chaque frappe le coup qu'il fallait. Un enchainement magique, qui a d'abord permis à Marco Cecchinato de s'offrir une première balle de match, avant que Djokovic ne remporte les deux points suivants de façon tout aussi magistrale pour bénéficier à son tour d'une balle de set. Et quels points ! Djokovic est venu les chercher au filet, sur deux volées de revers, l'une en extension, l'autre réflexe.

A la quatrième balle de match

C'était loin d'être terminé puisque, à 7-6 Djokovic, 11 points allaient encore être disputés. Le Serbe a alterné le magique et le quelconque dans ce jeu décisif, vendangeant trois coups droits en l'espace de cinq points, dont un sur une de ses trois balles de set. Cecchinato, lui, a eu besoin de quatre balles de match pour valider l'exploit de sa vie, en tout cas jusqu'à aujourd'hui. Sur la quatrième, la bonne, il a sorti un improbable retour qui est venu mourir sur la ligne pour rafler ce tie-break 13 points à 11. Le Sicilien est tombé par terre. Il a pleuré aussitôt. Et il n'était pas relevé que Novak Djokovic était déjà là, de l'autre côté du filet, pour le féliciter.

Coup dur pour le Djoker, qui semblait là avoir une vraie chance de retrouver le dernier carré en Grand Chelem, où on ne l'a plus vu depuis l'US Open 2016. Mais il est tombé sur un adversaire en état de grâce, et lui-même n'était sans doute pas à 100%. Pendant tout le premier set, il s'est fait manipuler le cou parle kiné à chaque changement de côté. Plus tard, c'est son genou qui a été ausculté. Difficile de dire à quel point le Serbe a pu être diminué par ces soucis physiques. Mais s'il a perdu en quatre sets, il aurait très bien pu l'emporter dans les mêmes circonstances.

Djokovic a trop gâché

Car autant le premier acte avait vite tourné à l'avantage de Cecchinato, autant Djokovic a eu sa chance dans le deuxième, obtenant trois balles de set sur le service de l'Italien à 6-5 en sa faveur, avant de caler dans le tie-break. Trois balles de deuxième set, trois balles de quatrième set, cela fait beaucoup et, de fait, c'était trop pour s'en sortir... Dommage pour l'ancien numéro un mondial, qui, à partir de la troisième manche, expédiée au pas de charge, semblait avoir pris le dessus physiquement.

Il a par ailleurs eu un break d'avance dans le quatrième set, mené 5-2 et servi pour revenir à hauteur de son adversaire. Au final, trop d'occasions manquées pour Nole, à qui il manque peut-être encore de retrouver cet instinct de finisseur. Le Djokovic d'il y a deux ou trois ans n'aurait jamais laissé filer deux sets qu'il avait à ce point en mains.

Mais le mérite de Marco Cecchinato n'en reste pas moins immense, d'autant que le public, très majoritairement au soutien de Djokovic, ne l'a pas vraiment porté. Mais il est dans son "truc" au cours de ce tournoi. Voilà ce joueur, vierge de toute victoire en Grand Chelem il y a dix jours, et mené deux manches à rien dès le premier tour, en demi-finale de Roland-Garros. C'est une histoire incroyable. Le dénouement de ce quart de finale ne l'était pas moins.

Djokovic Cecchinato

Djokovic CecchinatoGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0