Getty Images

Simona Halep a renversé Sloane Stephens pour enfin décrocher le Graal à Roland-Garros

Halep, sacré Graal !

Le 09/06/2018 à 17:15Mis à jour Le 09/06/2018 à 17:58

ROLAND-GARROS - Simona Halep tient enfin son premier titre en Grand Chelem ! La Roumaine a triomphé samedi après-midi à Roland-Garros en s'imposant en finale contre Sloane Stephens en trois manches (3-6, 6-4, 6-1) et un peu plus de deux heures de jeu. Mal embarquée pendant un set et demi, la n°1 mondiale a fini par renverser l'Américaine pour intégrer le cercle fermé des vainqueurs en Majeur.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Ses larmes résument tout. Elles n'ont pas tardé à couler sur ses joues. Quelques secondes après avoir vu Sloane Stephens envoyer une dernière balle dans le filet, Simona Halep a craqué. Sans surprise. La quête d'un Grand Chelem peut être longue, usante et frustrante. Mais quand on parvient à effacer toutes les difficultés, la joie n'en est que plus belle. Halep en sait maintenant quelque chose. Pour sa quatrième finale en Grand Chelem, la Roumaine a réussi à conclure. Enfin !

Stephens avait démarré tambour battant

Ce samedi, elle est parvenue à prendre le dessus sur ses émotions et sur Sloane Stephens pour inscrire son nom au palmarès d'un Majeur. Déjà finaliste à Paris en 2014 et en 2017, la championne de 26 ans est venue à bout en trois manches (3-6, 6-4, 6-1) de l'Américaine, qui perd pour la première fois en finale après avoir remporté ses six premières, dont l'US Open en fin de saison passée. Mais encore une fois, le chemin a été sinueux.

Sur la terre battue parisienne, Simona Halep a une nouvelle fois été confrontée à ses vieux démons. Mais cette fois, elle a su les dominer. Et pourtant, elle a dû faire face à des longs moments de doutes. Pendant un peu moins d'une heure, Sloane Stephens a en effet joué la partition parfaite. Avec une belle longueur de balle, la jeune Américaine a considérablement gêné la numéro 1 mondiale, qui n'est longtemps pas parvenue à prendre la balle tôt. A 6-4, 2-0, la tranquille Stephens semblait même sur la voie royale. Son calme olympien s'opposait alors à merveille au manque de sérénité de la Roumaine. Mais le cours de l’histoire a basculé.

Dos au mur, Halep a sorti le grand jeu

Dos au mur, Simona Halep a trouvé les ressources pour sortir la tête de l'eau. Elle s'est enfin lâchée. Et s'est retrouvée pour imposer son jeu. Stephens s'est alors crispée et a semblé perdre un peu son sang-froid. Et si l'Américaine a connu un petit sursaut après avoir perdu quatre jeux de rang, Halep n'a plus rien lâché. Pour filer vers son premier titre du Grand Chelem. Sa persévérance et sa régularité au haut niveau ont enfin été récompensées. En toute logique.

Vidéo - L'échange de dingue qui a offert le double break à Halep au 3e set

00:41

Dépassée par une Halep libérée, Stephens a finalement stoppé son incroyable série en finale. Mais elle a pris date sur terre battue, une surface qui ne semblait pas forcément adaptée à son jeu. L'Américaine, qui avait connu un trou d'air après son premier titre majeur, va maintenant devoir apprendre à rebondir après une telle désillusion. Pour cela, elle pourra s'inspirer d'Halep qui a su si bien le faire. Numéro 1 mondiale, sacrée en Majeur, la Roumaine est bien la nouvelle reine d'un tennis féminin pourtant si dense ces dernières années (sept joueuses différentes ont remporté les sept derniers tournois du Grand Chelem). Elle va maintenant pouvoir tenter de surfer sur cette victoire assurément libératrice.

0
0